Messages‎ > ‎

Message du P. Germán le 22 décembre 2013 Evangelii Gaudium–El Evangelio de la Alegria

posted Dec 20, 2013, 4:08 PM by German Sanchez

Message du P. Germán

Evangelii Gaudium –

El Evangelio de la Alegria

Le dimanche 24 novembre dernier, le pape François conclut l'année de la foi que le pape émérite Benoit XVI avait ouverte une année avant. Le même jour, notre cher Pape publia sa première exhortation apostolique.

Evangelii Gaudium, la Joie de l'Évangile est le titre et en même temps ce sont les premières paroles de cette belle exhortation.

Je ne connais pas beaucoup de chrétiens qui aient l'habitude de lire, en entier, les écrits des derniers papes. Souvent on se contente de lire les commentaires que les journalistes écrivent dans les journaux. Malheureusement, les journalistes ne lisent pas non plus les textes en entier. Dommage pour tous. Dans ce monde qui se vante des progrès dans la communication, nous tombons dans le piège de la mauvaise communication.

Aujourd'hui nous sommes devant un texte simple et facile à lire. Je suis d'accord pour dire qu'il est un peu long. Mais on peut prendre son temps et lire un chapitre par jour ou par semaine. On peut aussi choisir un chapitre ou l'autre pour le lire et le méditer tranquillement. On peut aussi "sortir de chez soi" (expression utilisée souvent par le Pape François) pour rencontrer des amis ou de voisins et lire, discuter, commenter et mettre en pratique l'un ou l'autre passage de ce message du Pape François.

Je pense que ce texte restera longtemps un texte de référence pour les chrétiens, pour les communautés chrétiennes et pour l'Eglise. Si les paroles et les conseils du Pape François sont entendus et mis en pratique par les chrétiens du monde entier, l’Eglise expérimentera une révolution, une conversion; le Pape nous invite à vivre l'Évangile dans le monde d'aujourd'hui et avec les hommes et les femmes de notre temps.

Le Pape François dit que "le grand risque du monde d'aujourd'hui, avec son offre de consommation multiple et écrasante, est une tristesse individualiste qui vient du cœur bien installé et avare, de la recherche malade de plaisirs superficiels, de la conscience isolée (1,2)... La société technique a pu multiplier les occasions de plaisir, mais elle a bien du mal à sécréter la joie"(7).

Voilà pourquoi, le Pape François propose ce texte dans lequel il nous invite à découvrir "la joie de l'Évangile".

"Les Livres de l'Ancien Testament avaient annoncé la joie du salut, qui serait devenue surabondante dans les temps messianiques" (4) et "l'Évangile, où resplendit la Croix Glorieuse de Christ, invite avec insistance à la joie" (5).

Le Pape dit qu'il y a des chrétiens qui semblent avoir un air de Carême sans Pâques" (6) et "qu'un évangélisateur ne devrait pas avoir une tête d'enterrement" (10). Pour la nouvelle Évangélisation, le Pape dit qu'il ne faut pas "d'évangélisateurs tristes et découragés, impatients ou anxieux, mais des ministres de l'Évangile dont la vie rayonne de ferveur...(10).

Evangelii Gaudium regarde le monde et l'Église d'aujourd'hui avec réalisme et compréhension et avec un esprit critique et positif propose aux hommes et aux femmes de bonne volonté l'Evangile de la joie.

Le monde et l'Église ont besoin d'une Nouvelle Évangélisation et le Pape François est convaincu que le chemin de cette nouvelle proposition de l'Évangile à notre monde doit passer par la joie que produit l'Evangile dans le cœur et dans la vie de ceux et celles qui ont rencontrés le Christ ressuscité.

Prenons le temps de lire, de méditer et de mettre en pratique le texte que le Pape François vient d'offrir à l'Eglise et au monde et la joie de l'Évangile rayonnera autour de nous.

Joyeux Noël.

P Germán le 22 décembre 2013
Comments