Messages‎ > ‎

Message du P. Germán le 1er juillet 2012

posted Jun 28, 2012, 4:05 PM by German Sanchez

Message du P. Germán

Le 25 janvier 1959, le Pape Jean XXIII, à la stupéfaction de tous, annonçait la convocation d’un Concile. Le 11 octobre 2012 nous allons célébrer les 50 ans de l’ouverture du Concile Vatican II. Du 11 octobre 2012 au 24 novembre 2013, le Pape Benoit XVI nous invite à vivre une « Année de la Foi ».

Pour nous préparer à vivre cette « Année de la Foi », je vous propose deux réflexions du Cardinal Roger Etchegaray, président émérite du Conseil Justice et Paix et témoin depuis le début et jusqu’à la fin du Concile Vatican II.

Le Cardinal dit que pour comprendre ce qui s’est passé au Concile, nous devons nous rappeler des paroles prononcées par le Pape Jean XXIII lorsqu’il a annoncé le Concile et des paroles du Pape Paul VI à la fin des quatre sessions conciliaires.

Jean XXIII dit : « Je veux ouvrir une fenêtre dans l’Église, afin que nous puissions voir ce qui se passe dehors, et que le monde puisse voir ce qui se passe chez nous ».

Paul VI dit : « Le Concile a mis tout à la fois en évidence et à l’épreuve la vitalité de l’Église ».

La compréhension des paroles de ces deux grands Papes peut nous aider à apprécier, à nous intéresser, à mieux connaître et à mettre en pratique les enseignements de ce dernier Concile qui a été pour l’Eglise et pour le Monde un souffle de l’Esprit Saint.

Prenons les premières paroles de Jean XXIII : « Je veux ouvrir la fenêtre de l’Église… » .

Avons-nous fait l’expérience d’ouvrir la fenêtre de chez nous ? Avons-nous fait l’expérience d’ouvrir la fenêtre de notre vie, de notre cœur ? Que se passe-t-il ?

Et si nous ouvrions une fenêtre dans l’Église ?

Jean XXIII a eu le courage et a été un grand prophète quand il a appelé l’Église de notre temps à se mettre à l’écoute de l’Esprit Saint. Le Pape désirait que l’Église ouvre sa fenêtre pour se mettre en contact avec le monde et avec les hommes et les femmes qui sont à l’extérieur de nos murs, des frontières de notre Église.

Pour célébrer une « Année de la Foi » nous devons ouvrir la fenêtre de l’Église pour regarder et pour écouter ce qui se passe à l’extérieur de notre communauté.

J’aime beaucoup célébrer l’Eucharistie avec la porte de l’Église ouverte vers le monde extérieur. Quand nous nous rassemblons dans l’Église nous portons dans notre prière les joies et les peines de nos familles, de nos amis, de notre quartier, de notre ville, de notre pays, de notre monde.

L’Église est en lien avec le monde et la foi des chrétiens est en dialogue avec ce que notre monde vit, ce que notre monde pense et ce que notre monde est.

Dans le prochain message nous continuerons à réfléchir sur les paroles de Jean XXIII et de Paul VI pour nous préparer à célébrer « l’Année de la Foi ».

Bonne semaine.

P Germán le 1er juillet 2012
Comments