Messages‎ > ‎

Message du P. Germán le 14 février 2016 LE PARDON DES PECHÉS

posted Feb 11, 2016, 2:57 PM by German Sanchez

Message du P. Germán

LE PARDON DES PECHÉS

Les catholiques connaissent bien le sacrement de la réconciliation ou la confession.

Parmi les sept sacrements (baptême, réconciliation, Eucharistie, confirmation, onction des malades, mariage et sacerdoce), la réconciliation est le sacrement par excellence de la Miséricorde de Dieu.

Au moment de l’absolution, le prêtre fait une imposition des mains sur le pénitent pour invoquer sur lui l’Esprit Saint.

Avec le sacrement de la réconciliation, nous recevons l’Esprit de Dieu dans nos cœurs. Dieu, lui-même, vient nous réconcilier avec nous-mêmes, avec les autres et avec Lui.

Chaque fois que nous recevons le sacrement de la réconciliation, nous sommes recréés. Nous devenons des créatures nouvelles habitées par l’Esprit de Dieu.

Dieu veut qu’aucun de ses enfants ne soit séparé de Lui et pour cette raison Il nous propose sans cesse le sacrement de la réconciliation.

Par le péché, par tous les actes qui vont contre l’amour de Dieu, contre l’amour de nous-même et contre l’amour de notre prochain, nous nous séparons volontairement de Dieu, nous nous éloignons de la lumière et du conseil de l’Esprit Saint. On peut dire que par le péché, nous nous fâchons avec Dieu, nous rompons l’équilibre à l’intérieur de nous-même et nous cassons notre relation fraternelle avec les autres. Par la réconciliation, Dieu nous réconcilie avec Lui, il nous rend la paix que le péché nous avait enlevée et il rétablit les relations que nous avions brisées avec nos frères et sœurs.

Nous avons tous besoin de vivre en paix avec Dieu, avec nous-mêmes et avec notre prochain. Le sacrement de la réconciliation est gratuit et il est pour tous, sans exception.

Le pardon des péchés se fait aussi au début de chaque Eucharistie. Pour les péchés qui n’ont pas besoin d’un sacrement mais qui peuvent s’effacer de notre conscience avec une prière il y a l’absolution que le prêtre prononce toujours au début de l’Eucharistie.

Cette partie de l’Eucharistie s’appelle le rite pénitentiel. Au début de l’Eucharistie, le prêtre nous invite à reconnaître nos péchés pour nous préparer à célébrer avec un cœur pur. La communauté demande pardon pour ses péchés en récitant le « Seigneur Prends pitié » ou le « Je confesse à Dieu », ou le Kyrie,… ou une autre formule dans laquelle elle se reconnaît pécheresse. Ensuite, le Prêtre impose les mains sur la communauté et récite la prière d’absolution : « Que Dieu tout puissant nous fasse miséricorde, qu’Il nous pardonne nos péchés et nous conduise à la vie éternelle. »

Cette prière est une vraie absolution. Nos péchés sont pardonnés et nous pouvons communier avec un cœur réconcilié avec Dieu, avec nous-même et avec nos frères et sœurs.

Profitons de cette année de la Miséricorde pour redonner de la valeur à cette partie de la messe dans laquelle Dieu pardonne nos péchés quotidiens pour nettoyer nos vies et pour habiter dans nos cœurs.

Ouvrons nos cœurs pour que chaque fois que nous célébrons l’Eucharistie, nous recevions l’absolution que le prêtre nous propose.

Dans l’Eucharistie nous sommes nourris avec la Parole et avec le Corps et le Sang du Christ mais avant de nous nourrir, le Seigneur  veut nous purifier. Laissons-nous aimer par Dieu et la paix régnera dans nos cœurs et entre nous.

Bonne semaine et bonne année de la Miséricorde

P. Germán le 14 février 2016
Comments