Messages‎ > ‎

Message du P. Germán L.A. le 17 novembre 2019 4.- Ils ont quitté l’Eglise

posted Nov 11, 2019, 4:46 PM by German Sanchez

Message du P. Germán

4.- Ils ont quitté l’Eglise

 

Depuis 3 semaines je suis en train de partagé avec vous ce que Mgr. Robert Barron nous a transmis dans les conférences qu’il a dictées au clergé de l’archidiocèse de Los Angeles rassemblé autour de l’archevêché le lundi 23 septembre.

Dans le bulletin de la première semaine j’ai essayé de décrire quelques caractéristiques des jeunes qui quittent l’église aujourd’hui. J’ai aussi énuméré quelques raisons que les jeunes donnent pour justifier leur non-appartenance à aucune religion.

Il y a deux semaines j’ai parlé des 2 premiers points (1.- S’engager dans des activités qui travaillent pour la justice et 2.- Utiliser la « via pulchritudinis ».).

La semaine dernière nous avons parlé des 2 autres points (3.- Arrêter la dévalorisation de notre foi. 4.- Mettre l’accent sur la fraternité et la communauté) parmi les 9 points que Mgr. Barron a soulevés comme étant des chemins sur lesquels nous pouvons rencontrer les jeunes et leur proposer un retour ou une découverte de l’Église.

Aujourd’hui je vais vous parler des points 5 et 6.

5.- L’Eucharistie doit avoir une place centrale dans notre vie. Le chrétien ne peut pas vivre sans l’Eucharistie. Nous ne pouvons pas témoigner de l’Evangile si nous n’avons pas une relation intime avec Jésus. Dans l’Eucharistie nous entrons en communion avec Dieu et Il nous transforme pour que nous soyons dans le monde son Corps visible. Si les jeunes découvrent dans notre vie notre attachement à l’Eucharistie, le mystère de notre union et communion avec Dieu ils vont être attirés par ce sacrement. Mais l’Eucharistie doit être vécue dans la joie et doit être comprise avec le cœur et l’intelligence.

L’Église fait l’Eucharistie et l’Eucharistie fait l’Église a déclaré le Concile Vatican II. Comme nous sommes l’Église, alors, il nous revient à tous les baptisés l’obligation de faire l’Eucharistie, c’est à dire, de participer activement pour que la célébration devienne une action de grâce de la communauté et non seulement du prêtre qui préside. L’Eucharistie doit être célébrée par les enfants, les jeunes, les adultes, les personnes âgées, les malades et les bien-portants. Cela veut dire que chaque Eucharistie doit être adaptée aux personnes qui participent.

Nous devons redécouvrir la place centrale de l’Eucharistie dans notre vie chrétienne et dans la vie de la communauté. L’Eucharistie doit être le lieu où tous les chrétiens, de toutes les conditions sociales et de tous les âges se retrouvent pour se reconnaitre enfants du même Père et pour s’engager ensemble dans la construction d’un monde meilleur. Si les jeunes et les moins jeunes comprennent le sens de l’Eucharistie, ils vont l’aimer et vont y participer souvent. L’Eucharistie est le lieu de la rencontre avec Dieu, lieu de rassemblement de la famille de Jésus, lieu d’engagement pour aller dans le monde et vivre la foi, lieu de repos où les chrétiens se laissent nourrir par le Christ.

6.- Toutes les paroisses doivent devenir des centres missionnaires. Vatican II a beaucoup parlé de la mission de l’Église intra et extra muros. Le Pape François insiste beaucoup sur le besoin de tous les chrétiens d’aller vers les périphéries pour annoncer l’Évangile. La mission de toutes les paroisses aujourd’hui est d’aller vers tous ceux et celles qui ne viennent plus à l’Église, vers tous ceux et celles qui ne connaissent pas encore le Christ et vers tous ceux et celles qui fréquentent l’Église rarement pour leur dire que l’Église est une maison qui a les portes ouvertes pour tous. Nous avons besoin de réconcilier avec l’Église beaucoup de personnes et des familles qui se sont éloignées parce qu’elles ne se sentaient pas accueillies dans nos communautés. Nos paroisses doivent devenir des centres de rassemblement pour tous ceux et celles qui vont vers les plus pauvres, les marginaux de la société et les plus éloignés de l’Église. Nous devons sortir de la paroisse pour aller vers les périphéries et dire aux gens que le Christ est venu sur la terre pour eux aussi. Nous avons reçu un très beau message qui est la Parole de Dieu et nous avons l’obligation de la faire connaitre à tous les peuples et à toutes les nations. Nous devons laisser de côté la timidité ou une certaine pudeur qui nous empêche de parler de notre foi. Nous avons un trésor et nous devons le partager.

Il ne s’agit pas de faire du prosélytisme mais de partager avec nos amis la joie que procure la rencontre avec Jésus.

Ce n’est pas facile mais c’est notre obligation en tant que chrétiens.

Les paroisses ne peuvent pas être centres administratifs ou des sanctuaires de prière. Elles doivent devenir des centres missionnaires dans lesquels les chrétiens se ressourcent pour aller vers les périphéries. Dans les périphéries nous allons rencontrer les jeunes qui se sont éloignés de l’Église et les couples qui ne viennent plus dans la communauté et beaucoup de gens qui ne savent pas que le Christianisme est une source de Paix, un torrent de vie.

  Il y a encore 3 points que nous continuerons à voir dans les prochains bulletins.

Bonne semaine.

P. Germán L.A. le 17  novembre 2019  
Comments