Messages‎ > ‎

Message du P. Germán le 15 novembre 2015 LA JOIE DANS LA MESSE

posted Nov 14, 2015, 11:34 AM by German Sanchez   [ updated Nov 14, 2015, 11:34 AM ]

Message du P. Germán

LA JOIE DANS LA MESSE

Le dimanche 18 septembre fut une journée particulière.

L’Église universelle célébrait la journée mondiale des missions. En même temps à Rome, le Pape François et le Synode entraient dans la troisième et dernière semaine de réflexion sur la mission de la famille dans l’Église et dans le Monde. Ce même dimanche, l’Église canonisait un couple. Zelie et Louis Martin, les parents de St Thérèse de Lisieux devenaient le premier couple canonisait ensemble.

Ce dimanche-là, j’ai eu la chance de célébrer l’Eucharistie dans un quartier populaire de la ville de Pasto, au sud de la Colombie.

Plusieurs choses m’ont impressionné dans cette célébration.

Avant de commencer la messe, l’église était déjà pleine. Bien sûr il y a eu beaucoup de retardataires. Malheureusement beaucoup de catholiques ont la mauvaise habitude d’arriver en retard à la messe. Je ne connais pas encore une culture qui échappe à cette habitude.

L’église est très grande et il y avait beaucoup de gens debout. Je pense qu’il y avait 600 personnes.

Dès le début de la messe je me suis aperçu que les gens venaient célébrer la messe avec joie. La musique aide beaucoup. Le fait que tous les participants chantaient donnait le ton de la célébration. Nous allions célébrer une messe dans la joie.

Le chant d’entrée avec le battement des mains et la participation de tous nous introduisaient dans une célébration festive. J’avoue que j’avais envie de danser.

Le gloria qui doit être un chant de fête a été merveilleusement interprété par celui qui dirigeait les chants, accompagné par deux guitares et suivi par toute l’assemblée.

Après la prière d’ouverture, tout le monde est resté debout, les mains levées au ciel nous avons entonné un chant d’acclamation pour accueillir la Parole de Dieu qui était portée en procession, du fond de l’église à l’ambon, par trois jeunes qui allaient la proclamer ensuite.

L’alléluia fut particulièrement joyeux.

Ce début de messe m’a préparé à faire une homélie dans laquelle les gens ont participé aussi. J’ai proposé la croix que je porte au cou pour celui/celle qui me dirait le nom des parents de St Thérèse de Lisieux qui étaient canonisaient ce dimanche-là. Personne ne connaissait leur nom. Alors j’ai gardé ma croix.

Après tant de chants, de manifestations de joie et de mouvements dans l’église, j’ai été aussi impressionné par le silence profond pendant la consécration.

La communion a été longue. Heureusement il y avait quatre personnes avec moi pour distribuer le Corps du Christ.

A la fin de la messe j’avais l’impression que la célébration avait été très courte et pourtant elle fut une des plus longues célébrations que j’ai présidée.

Si je vous raconte tout cela c’est pour partager avec vous mes sentiments de bonheur après avoir célébré une messe avec des gens qui viennent rencontrer le Seigneur avec un cœur plein de joie.

Je suis sûr que nous pouvons faire quelque chose de similaire à Saint Sébastien. Si tous les membres de la communauté participent activement à la célébration nous allons donner envie à d’autres de nous rejoindre. Si nos célébrations sont une fête et si nous chantons et manifestons la joie dans la prière, je suis sûr que beaucoup de jeunes et des enfants vont intégrer notre communauté.

Je compte sur les musiciens pour nous proposer des chants joyeux et faciles à chanter. Je compte avec  toute la communauté pour faire de la Messe une fête avec le Seigneur.

Bonne semaine.

P. Germán le 15 novembre 2015

NB/ Une courte vidéo est postée sur le site de la paroisse : www.cathoala.org ou sur you tube : https://youtu.be/6gIMuGY2nGM

Comments