Messages‎ > ‎

Message du P. Germán 27 sept. 2009

posted Sep 22, 2009, 9:24 PM by German Sanchez

Message du P. Germán

La semaine du 27 septembre au 4 octobre est particulièrement riche en célébrations. Les archanges, les anges et les saints que nous allons célébrer nous aident à découvrir la présence et l’action de Dieu dans la vie de tous les jours et nous rappellent que la sainteté est la vocation de tout homme. Lire la vie des Saints et découvrir le chemin qu’ils ont suivi avant d’arriver à la sainteté nous encourage à nous mettre en route. Voici quelques mots pour vous donner envie de lire et de chercher la présence et l’action des anges et des saints dans votre vie. 

Mardi 29 septembre: les Archanges Michel, Gabriel et Raphaël : Les archanges sont des envoyés, des messagers de Dieu pour nous rappeler sa présence dans notre monde et pour nous manifester le soin que Dieu prend pour l’homme qu’il a créé à son image. L’archange Michel dont le nom veut dire Celui qui ressemble à Dieu nous invite à devenir ce que nous sommes « image et ressemblance de Dieu ». Il est le patron des forces de sécurité et des malades. Gabriel transmet la force de Dieu. Pour Dieu et avec Dieu tout est possible. Il est allé à Nazareth pour annoncer à Marie qu’elle serait la mère du Messie. Il est le patron des médias et de la communication. Raphael est envoyé pour nous soigner ; il nous rappelle la solidarité et la présence de Dieu dans nos souffrances et le désir de notre Père de nous guérir de tous les maux. Il est le patron des voyageurs et des aveugles.

Mercredi 30 St Jérôme: moine, prêtre et docteur de l’Eglise. Il vécut à Rome et travailla comme secrétaire du Pape Damase. Jérôme est mort à Bethléem où il s’était retiré pour traduire et commenter les Écritures, pour que le peuple puisse participer en sa langue à la liturgie. Il est l’auteur de très nombreux commentaires de l’Écriture et le premier traducteur de la Bible en Latin (La Vulgate). Il est considéré comme l’un des 4 plus grands docteurs de l’Eglise Latine. Jérôme est le Patron des professeurs des Écritures. Il disait: « Ignorer les Écritures est ignorer le Christ ».

Jeudi 1 octobre Ste Thérèse de l’enfant Jésus : La petite Thérèse est entrée au Carmel de Lisieux alors qu’elle n’avait que 15 ans et est décédée, dans le même monastère, le 30 septembre 1897, à l’âge de 24 ans, à cause de la tuberculose.

Dans son autobiographie « Histoire d’une âme » elle nous invite à suivre «le petit chemin» qui conduit vers le Père. Elle disait : « Ma vocation est l’amour… Dans le cœur de l’Église ma mère, je serai l’amour. Je dois faire cela pour réaliser tous mes rêves »… « Après ma mort je ferai tomber une pluie de roses. Je passerai mon ciel à faire le bien sur la terre ».

Patronne des fleuristes, de la France et des missions car elle a passé sa vie à prier pour tous les hommes de tous les continents. Elle nous apprend à nous abandonner à l’amour de Dieu le Père.

Vendredi 2 octobre Les Anges Gardiens : Il est souvent question dans la Bible des anges qui accompagnent des personnes ou un peuple. Il s’agit des envoyés de Dieu pour nous protéger ou pour nous transmettre des messages de la part de notre Père.

Personnellement j’aime beaucoup mon ange gardien et je lui parle presque tous les jours pour qu’il m’aide à trouver le chemin que Dieu veut que je suive et pour qu’il me donne la force de le faire. Nous avons tous un ange gardien.

Dimanche 4 octobre, 27ème du temps de l’Eglise et Fête de Saint François d’Assise. Né à Assise (Italie) en 1182 dans une famille riche de commerçants de tissus. Son père était italien et sa mère française. Pendant son enfance et sa jeunesse il détestait les pauvres et les malades. Sa vie changea un jour quand il rencontra un lépreux répugnant. Il descendit de son cheval et lui donna la moitié de son manteau avant d’embrasser le visage de ce pauvre homme défiguré par la lèpre. Un jour, pendant qu’il priait devant le crucifix des ruines de l’église St Damien, il écouta une voix qui lui disait : « François, restaure mon Eglise que, comme tu vois, est tombée en ruines ». François a crû qu’il s’agissait du bâtiment mais très vite il a compris que sa mission était de travailler pour le retour de l’Eglise à la simplicité de l’Évangile : esprit de pauvreté à l’image du Christ et de ses pauvres. En son époque, marquée par les croisades et par d’autres expressions de « violence sacrée », François refusa toute violence parce qu’elle s’oppose au commandement de l’amour de l’Évangile et elle profane l’image de Dieu dans tous les humains.

Les sœurs Cristina, Catalina et Gloria suivent la règle de vie de St François et le 4 octobre est la fête de leur Saint Patron. Prions pour elles et pour leur congrégation.

Bonne semaine.

P. Germán L.A. le 26/27  septembre 2009


Comments