Messages‎ > ‎

Message du P. Germán 27 et 28 Août 2011

posted Aug 26, 2011, 4:41 AM by German Sanchez

Message du P. Germán

A partir du dimanche 27 Novembre 2011, premier dimanche de l’Avent et premier dimanche de la nouvelle année liturgique B, la nouvelle traduction en anglais du Missel Romain sera utilisée dans toutes les messes célébrées en anglais.

Depuis le premier week-end du mois d’août, nous avons entamé une série de message consacrés aux changements produits par cette nouvelle traduction en anglais. Ces réflexions peuvent nous aider à mieux comprendre la liturgie de la messe pour mieux y participer.

La Profession de foi, que ce soit le Symbole des Apôtres ou le Credo de Nicée-Constantinople, a eu plusieurs changements dans la nouvelle traduction. Dans le Symbole des Apôtres les changements ne sont pas très importants alors que dans le Credo de Nicée-Constantinople il y a eu plusieurs mots qui dans la nouvelle traduction nous aident à mieux comprendre la foi catholique.

Voici les textes des deux professions de Foi que nous utilisons dans les célébrations dominicales et dans les solennités.

Le Symbole des Apôtres :

I believe in God, the Father almighty, Creator of heaven and earth, and in Jesus Christ, his only Son, our Lord, who was conceived by the Holy Spirit, born of the Virgin Mary, suffered under Pontius Pilate, was crucified, died and was buried; he descended into hell; on the third day he rose again from the dead; he ascended into heaven, and is seated at the right hand of God the Father almighty; from there he will come to judge the living and the dead. I believe in the Holy Spirit, the holy catholic Church, the communion of saints, the forgiveness of sins, the resurrection of the body and life everlasting. Amen.

Le Credo de Nicée-Constantinople:

I believe in one God, the Father almighty, maker of heaven and earth, of all things visible and invisible.

I believe in one Lord Jesus Christ, the Only Begotten Son of God, born of the Father before all ages.

God from God, Light from Light, true God from true God, begotten, not made, consubstantial with the Father; through him all things were made. For us men and for our salvation he came down from heaven, and by the Holy Spirit was incarnate of the Virgin Mary, and became man.

For our sake he was crucified under Pontius Pilate, he suffered death and was buried, and rose again on the third day in accordance with the Scriptures.

He ascended into heaven and is seated at the right hand of the Father. He will come again in glory to judge the living and the dead and his kingdom will have no end.

I believe in the Holy Spirit, the Lord, the giver of life, who proceeds from the Father and the Son, who with the Father and the Son is adored and glorified, who has spoken through the prophets.

I believe in one, holy, catholic and apostolic Church.

I confess one baptism for the forgiveness of sins and I look forward to the resurrection of the dead and the life of the world to come. Amen.

Les mots mis en caractère gras correspondent au changement par rapport à la traduction précédente que nous utilisons actuellement.

Jusqu’au IV siècle, le symbole des Apôtres est le seul Credo utilisé par les communautés chrétiennes. Au cours du 1er Concile de Nicée, convoqué par Constantin 1er en 325, le nouveau credo appelé Credo de Nicée est rédigé. Celui-ci est complété au 1er Concile de Constantinople en 381. Pour affirmer que l’Esprit Saint a la même substance que le Fils, l’Église d’occident a ajouté le “Filioque” –et du Fils- (l’Esprit Saint procède du Père et du Fils). Le Filioque est la raison officielle de la séparation entre l’Église d’Orient et d’Occident en 1954 car les orthodoxes ont refusé cet ajout dans le Credo.

Bien que le texte original du credo en grec utilise le Nous, la liturgie dans l’Église primitive et dans l’Eglise de tradition byzantine utilisait la forme au singulier Je.

Actuellement, l’Eglise recommande que nous revenions à la forme au singulier du Credo pour que chacun puisse dire Je crois et non plus Nous croyons.

Comme dans le baptême, chacun répond, d’une façon personnelle, Je crois ; ainsi dans les célébrations dominicales et dans les solennités, nous renouvelons nos promesses baptismales, en communauté mais d’une manière très personnelle.

Que ce changement du Nous en Je nous rappelle que chaque dimanche nous renouvelons notre baptême et nous nous engageons personnellement à suivre dans l’Eglise, Celui en qui nous croyons.

Bonne semaine à tous et à toutes.

P Germán L.A. 27 et 28 Août 2011
Comments