Messages‎ > ‎

Message du P. Germán 23-24 janvier 2010

posted Jan 20, 2010, 11:56 AM by German Sanchez

Message du P. Germán

Le mercredi 20 janvier l’Église célèbre la fête de Saint Sebastian. Nous n’avons pas fait de célébration particulière ce jour là car nous nous préparons pour célébrer les 85 ans de la paroisse le 13 février 2010 avec la présence du Cardinal Mahony qui présidera l’Eucharistie.

Sébastian est dans la liste des premiers martyrs de l’Eglise de Rome. Une des plus grandes et belles catacombes de Rome porte son nom.

En pensant à Saint Sébastian nous pouvons prier pour tous les hommes et les femmes qui dans le monde entier sont encore persécutés et martyrisés à cause de leur foi. Nous pouvons rendre grâce à Dieu pour tous les pays où nous pouvons prier et pratiquer la foi sans être obligés de nous cacher ou sans risquer une agression ou parfois la vie.

La liberté religieuse doit être considérée comme une des libertés fondamentales de tout homme. Le Concile Vatican II dit dans sa Declaration sur la Liberté Religieuse au No 2 : «Ce Concile du Vatican déclare que la personne humaine a droit à la liberté religieuse. Cette liberté consiste en ce que tous les hommes doivent être exempts de toute contrainte de la part tant des individus que des groupes sociaux et de quelque pouvoir humain que ce soit, de telle sorte qu’en matière religieuse nul ne soit forcé d’agir contre sa conscience ni empêché d’agir, dans de justes limites, selon sa conscience, en privé comme en public, seul ou associé à d’autres. Il déclare, en outre, que le droit à la liberté religieuse a son fondement réel dans la dignité même de la personne humaine telle que l’ont fait connaître la Parole de Dieu et la raison elle-même. Ce droit de la personne humaine à la liberté religieuse dans l’ordre juridique de la société doit être reconnu de telle manière qu’il constitue un droit civil.  En vertu de leur dignité, tous les hommes, parce qu’ils sont des personnes, c’est-à-dire doués de raison et de volonté libre, et, par suite, pourvus d’une responsabilité personnelle, sont pressés, par leur nature même, et tenus, par obligation morale, à chercher la vérité, celle tout d’abord qui concerne la religion. Ils sont tenus aussi à adhérer à la vérité dès qu’ils la connaissent et à régler toute leur vie selon les exigences de cette vérité. Or, à cette obligation, les hommes ne peuvent satisfaire, d’une manière conforme à leur propre nature, que s’ils jouissent, outre de la liberté psychologique, de l’exemption de toute contrainte extérieure. Ce n’est donc pas sur une disposition subjective de la personne, mais sur sa nature même, qu’est fondé le droit à la liberté religieuse. C’est pourquoi le droit à cette exemption de toute contrainte persiste en ceux-là mêmes qui ne satisfont pas à l’obligation de chercher la vérité et d’y adhérer ; son exercice ne peut être entravé, dès lors que demeure sauf un ordre public juste.»

Profitons de cette fête de Saint Sebastian pour prendre conscience de l’importance du respect des convictions religieuses des uns et des autres et de l’ engagement que chacun peut prendre pour combattre les intolérances et pour témoigner du respect de tout homme et de toute femme quelque soient ses croyances ou sa religion.

Bonne semaine

P Germán L.A. le 23-24 janvier 2010
Comments