Messages‎ > ‎

Message du P. Germán 13/14 novembre 2010

posted Nov 10, 2010, 6:29 PM by German Sanchez

Message du P. Germán

Le dimanche 28 novembre, premier dimanche de l’Avent marque le début de la nouvelle année liturgique. L’année liturgique ne commence pas le premier janvier comme l’année civile.

Le Concile Vatican II a pris l’option d’organiser la liturgie en trois années. Voilà pourquoi nous parlons d’année liturgique A, B ou C. Le désir des pères conciliaires était d’aider les chrétiens à mieux connaitre la Parole de Dieu et pour cela, chaque année pendant les dimanches ordinaires, nous faisons une lecture presque continue d’un des trois Évangiles synoptiques (Mt, Mc et Lc), appelés ainsi parce qu’ils parlent de la vie de Jésus utilisant les mêmes événements, à la différence de l’évangile de St Jean. Pendant les temps forts de l’année (Avent-Noël-Carême-Pâques-Pentecôte), les textes de l’évangile sont pris autant que possible à l’évangile de l’année.

Durant l’année C qui est en train de terminer nous avons lu l’évangile de Luc et durant l’année A que nous commençons nous allons parcourir l’évangile de Matthieu.

Dans l’Eucharistie de chaque dimanche nous avons 4 textes de la Bible : une première lecture tirée du premier Testament, un Psaume, une seconde lecture prise en général d’une des lettres apostoliques de Paul et un passage d’un des évangiles. De même que l’évangile, la deuxième lecture se fait aussi d’une façon continue dans un cycle des trois ans.

En général, il y a un lien entre la première lecture et l’évangile qui donne le thème central de l’Eucharistie dominicale. Le psaume est souvent aussi en lien avec l’évangile mais par contre la deuxième lecture est presque toujours indépendante.

L’évangile de Matthieu que nous allons suivre dimanche après dimanche en cette année liturgique A est écrit pour une communauté de chrétiens issus du judaïsme et la première préoccupation du texte est de donner des arguments à la communauté pour affirmer sa foi en Jésus. Aidé par l’Écriture (le premier testament), l’évangile de Matthieu semble s’adresser aux juifs et aux rabbins pour leur démontrer que Jésus est le messie qu’ils attendaient, le Fils de Dieu et l’Emmanuel annonçé.

L’évangile de Matthieu nous aide peu à peu à comprendre que dans la personne de Jésus et dans ses œuvres s’accomplissent les Écritures.

En cette année liturgique A nous pouvons suivre le chemin que Matthieu nous propose dans son Évangile pour développer notre foi en Jésus et pour grandir dans la conviction que Jésus est le Sauveur, le Seigneur, l’Emmanuel, Dieu avec nous.

L’évangile de Matthieu nous aidera à comprendre l’importance de reconnaitre en Jésus la présence de Dieu pour mieux connaitre Dieu que personne n’a vu et qui se fait proche de nous par cet homme naît à Bethleem, mort et ressuscité à Jérusalem et vivant ici avec nous maintenant et jusqu'à la fin.

Bonne semaine.

P Germán L.A. 13/14 novembre 2010
Comments