Messages‎ > ‎

Message du P. Germán « NOUVELLE EVANGELISATION» 4 nov. 2012

posted Nov 1, 2012, 10:28 AM by German Sanchez

Message du P. Germán

« NOUVELLE EVANGELISATION»

 

Du 7 au 28 octobre, 349 participants, du monde entier, dont 262 évêques et 87 laïcs (23 femmes et 64 hommes) se sont rassemblés à Rome pour réfléchir sur la Nouvelle Evangélisation.

Ce synode a été convoqué par le Pape Benoît XVI pour commémorer les 50 ans de l’ouverture du Concile Vatican II. Le Conseil pontifical pour la Nouvelle Evangélisation, créé par Benoît XVI il y a deux ans, a préparé cette rencontre et il est chargé de présenter au Pape les conclusions synodales pour qu’il puisse ensuite écrire une Exhortation apostolique ou une Encyclique conclusive.

Au moment où j’écris ce message, le Synode n’est pas encore fini. Au jour d’aujourd’hui (20 octobre) il y a eu plus de 150 interventions et les commentateurs sont unanimes pour affirmer :

-le Synode fait un examen de conscience de l’Église. Le passé est regardé avec lucidité et il est utilisé pour en tirer des leçons pour l’avenir ;

-la diversité de l’Église universelle est très bien représentée ;

-les interventions se font avec beaucoup de liberté, de vérité et dans le respect des diversités ;

-deux tendances caractérisent les débats. Il y a ceux et celles qui jugent sévèrement le monde d’aujourd’hui et il y a ceux et celles qui analysent les questions que la société pose à l’Église ;

-tous les participants cherchent des solutions et des chemins à proposer pour que l’Église remplisse mieux sa mission aujourd’hui.

Quelques-uns se montrent inquiets par la sécularisation qui gagne de plus en plus les sociétés. Le cardinal John Niue, archevêque de Nairobi et président de la conférence épiscopale du Kenya rassure l’Église quand il affirme : « Dieu n’est pas renié, mais il est inconnu.»

Le Pape Benoit XVI déclara devant l’assemblée générale du 12 octobre : «Dans le Synode, nous sommes ensemble avec nos contemporains en chemin.»

Ce Synode est un grand événement dans l’histoire de l’Église.

Il y aura sûrement des nouveaux chemins qui vont s’ouvrir pour que l’Évangile puise être annoncé plus clairement et d’une manière plus accessible aux hommes et aux femmes de notre époque.

Ce Synode doit nous aider à construire une Église qui corresponde de plus en plus à ce que Mgr Olivier Schmitthaeusler, vicaire apostolique de Phnom Penh (Cambodge) a souhaité : « une Église qui touche le cœur, une Église simple, hospitalière, joyeuse et qui prie ».

Prions avec confiance pour que l’Esprit Saint illumine le Pape au moment d’écrire l’exhortation finale de ce Synode. Que les directives du Saint Père aident l’Église à répondre à la volonté du Seigneur pour les hommes et pour les femmes de notre monde d’aujourd’hui.

Bonne année de la Foi.

Bonne semaine.

 P Germán le 4 novembre 2012
Comments