Messages‎ > ‎

Message de Mgr de Germiny évêque de Blois / Le Sida

posted Mar 28, 2009, 10:02 AM by German Sanchez

Chronique de Mgr de Germiny

20 Mars 2009

L'évêque de Blois intervient sur les réactions qui ont suivi l'intervention du Saint-Père sur le sida.

 

Le lynchage médiatique de Benoît XVI à propos du préservatif est criminel.
Ce qui est criminel ce n’est pas de s’attaquer au Pape : il a fait don de sa vie, comme son Maître le Christ sauveur.
Ce qui est criminel c’est que l’on ne veuille pas entendre la totalité du message de Benoît XVI qui s’inscrit dans la lutte mondiale pour éradiquer le virus du sida. Que ceux et celles qui militent dans « Sidaction » aient l’intelligence de prendre en considération la déclaration de Benoît XVI dont je cite l’intégralité de la phrase tronquée : « Je dirais que l’on ne peut vaincre ce problème du sida uniquement avec des slogans publicitaires. S’il n’y a pas l’âme, si les Africains ne s’aident pas, on ne peut résoudre ce fléau en distribuant des préservatifs : au contraire, cela risque d’augmenter le problème ».
Dans notre pays le préservatif est devenu un objet habituel, facile à acquérir… En Afrique, où, je me suis rendu à plusieurs reprises, il n’en va pas de même. La pauvreté du continent se situe là aussi. Le préservatif est denrée rare et de ce fait utilisé, réutilisé et revendu après usage…
C’est pourquoi le cardinal sénégalais Théodore-Adrien Sarr, archevêque de Dakar nous interpelle ainsi : « Je demande aux Occidentaux de ne pas nous imposer leur unique et seule façon de voir. Dans des pays comme les nôtres l’abstinence et la fidélité sont des valeurs qui sont encore vécues et, avec leur promotion nous contribuons à la prévention contre le sida ». Dans la lutte contre le sida, l’Afrique « terre d’espérance » comme la désigne Benoît XVI peut aider l’Occident à échapper à « un hédonisme qu’il ne plus contrôler » a déclaré l’archevêque de Gitega au Burundi.
Ceci étant dit, vous attendez à ce que je me prononce sur l’usage ou non du préservatif. Il y a déjà 20 ans, le cardinal Lustiger s’exprimait ainsi : « Il faut aider la nouvelle génération : elle désire découvrir la dignité de l’amour. La fidélité est possible. Tout véritable amour doit apprendre la chasteté. Des malades du sida sont appelés, comme chacun de nous, à vivre la chasteté non dans la frustration, mais dans la liberté. Ceux qui n’y parviennent pas doivent en utilisant d’autres moyens, éviter le pire : ne donnez pas la mort ». J’ajouterai que celui qui est séropositif ou dont le partenaire est séropositif doit utiliser un préservatif car « tu ne tueras pas » (Dt. 5, 17).
Si je ne suis pas favorable au préservatif c’est que celui-ci déshumanise, supprime maîtrise et liberté et réduit le plaisir, la jouissance des partenaires... « Dieu est amour » (1 Jn 4, 16). La sexualité en est une expression que l’on ne peut pas caricaturer. En lisant le message de Benoît XVI donné dans l’avion qui le conduisait au Cameroun, me revenait à la mémoire l’hymne à la charité chantée par saint Paul : « Parmi les dons de Dieu, vous cherchez à obtenir ce qu’il y a de meilleur. Eh bien je vais vous indiquer une voie supérieure à toutes les autres… l’amour trouve sa joie dans ce qui est vrai » (1 Cor. 12, 31 – 13, 6).

 

† Maurice de Germiny
évêque de Blois



 

Comments