Messages

Message du P. Germán le 23 avril 2017 DIMANCHE DE LA MISÉRICORDE

posted Apr 21, 2017, 6:07 PM by German Sanchez

Message du P. Germán

 DIMANCHE DE LA MISÉRICORDE

Le 30 avril 2000, le Pape Jean Paul II canonisa Sœur Faustine. Cette religieuse polonaise qui vécut au début du siècle dernier (1905-1938) était  connue comme l’apôtre de la miséricorde. Le jour de sa canonisation, le Pape déclara le 2ème dimanche de Pâques, dimanche de la miséricorde.

La miséricorde est un attribut de Dieu que beaucoup de chrétiens ne connaissent pas. Les musulmans et les juifs reconnaissent en Dieu cette qualité qui fait de Lui un être exceptionnel.

Le Pape François n’arrête pas de nous parler de la miséricorde de Dieu et il dit dans un de ses derniers livres que le nom de Dieu est miséricorde.

Aujourd’hui nous devons en profiter pour découvrir la miséricorde de Dieu et comprendre l’immense amour de Dieu pour nous.

L’Église et tous les chrétiens doivent découvrir la miséricorde de Dieu et devenir miséricordieux dans leurs paroles et dans leurs actes.

Celui/Celle qui sait que Dieu est miséricorde espère tout de Dieu et ne désespère jamais devant une situation difficile ou une personne condamnée par la société.

La miséricorde de Dieu se manifeste dans le monde par sa bonté, sa tendresse, son pardon, et son accueil inconditionnel pour tous, sans exception.

Avec vous fait l’expérience dans votre vie de l’amour de Dieu pour vous ? Avez-vous pensé un jour à tout ce que Dieu vous donne pour que vous soyez heureux ? La création, la santé, la famille, le Pape François... Voilà des dons les plus précieux.

Célébrer la miséricorde de Dieu et reconnaître son amour pour tous nous oblige à ouvrir le cœur pour nous sentir solidaires de ceux et celles qui souffrent autour de nous.

Accepter la miséricorde de Dieu nous pousse à aller vers ceux et celles qui sont dans les périphéries pour leur dire  que Dieu les aime.

Nous sommes les disciples d’un Dieu de miséricorde. Nous sommes les ambassadeurs d’un Dieu qui est vivant. Nous avons célébré sa résurrection la semaine dernière. Nous sommes les apôtres de Celui qui nous nourrit avec les Sacrements pour nous transformer en hommes et femmes miséricordieux.

La meilleure manière d’annoncer l’Évangile est en réalisant des œuvres de miséricorde. Elles sont à la portée de tous. Donner à manger à celui/celle qui a faim, donner à boire à celui/celle qui a soif, accompagner celui/celle qui est seul(e), visiter celui/celle qui est en prison, qui est malade ou qui est abandonné dans une maison de retraite, écouter celui/celle qui a besoin de parler et de partager ses difficultés.

Ecoutons l’invitation de Dieu qui nous a été transmise par Faustine, par Jean Paul II et maintenant par le Pape François.

Soyons miséricordieux comme Dieu est miséricordieux. L’Église sera la maison de tous/toutes quand les baptisés comprendront que leur mission dans le monde est de faire connaître la miséricorde de Dieu par leurs paroles et par leurs actes.

Notre monde sera la maison de tous quand les chrétiens seront convaincus que le bonheur de l’humanité passe par la solidarité, la fraternité, la compassion, le pardon, l’amour de l’autre, en somme, par la miséricorde.

Le Christ est ressuscité, Il est vivant et Il est avec nous pour faire de nous des apôtres de la Miséricorde.

Bonne semaine, bonnes fêtes de Pâques.

P Germán le 23 avril 2017

Message du P. Germán le 16 avril 2017 Le Cierge Pascal 2017

posted Apr 13, 2017, 9:30 AM by German Sanchez   [ updated Apr 13, 2017, 10:29 AM ]

Message du P. Germán  le 16 avril 2017 Le Cierge Pascal 2017



Depuis que je suis prêtre (1990) j’ai toujours eu la chance de recevoir d’Allemagne la décoration pour le cierge Pascal de ma paroisse.

Ludger Kintzinger étudia avec moi à Rome. Il profite de ses qualités d’artiste pour réaliser chaque année une belle décoration pour le cierge pascal de sa paroisse Marie de la Paix (Vechta en Allemagne) et en même temps il fait un autre exemplaire pour l’offrir à la paroisse où je me trouve.

 

Le curé de la paroisse allemande, le Père Richard, qui a célébré ses 80 ans en mars 2016 est très fier de son cierge pascal. Il est heureux de voir sa paroisse, qui fait partie d’une petite ville de 25.000 habitants, en communion, grâce au cierge pascal, avec une paroisse d’une grande ville américaine, Los Angeles.

Cette année, Ludger a pris comme thème 1 Corinthiens 13,13 : «  Maintenant donc ces trois-là demeurent, la foi, l’espérance et l’amour, mais l’amour est le plus grand. » Nous sommes invités à découvrir dans notre cierge la foi, l’espérance et l’amour qui viennent de la croix et la résurrection du Christ et qui doivent animer notre vie en cette année 2017.

L’artiste a voulu conserver les éléments liturgiques traditionnels du cierge pascal (la croix, les clous, la première et la dernière lettre de l’alphabet grec Alpha et Omega et l’année en cours).

Il a utilisé la symbolique et la force des couleurs pour illustrer les paroles de Saint Paul.

Le rouge représente l’amour. Il est très visible dans la décoration. Les numéros de l’année sont en rouge pour nous rappeler que le plus important dans notre vie, tous les jours de l’année est l’amour. Les clous sont entourés de rouge parce que le Christ est mort par amour.

Le vert et le bleu nous invitent à penser à l’espérance. Le bleu est la couleur de Marie qui a toujours vécu dans l’espérance. Ces deux couleurs nous parlent de la confiance et la vérité qui nous permettent de vivre dans l’espérance et dans l’attente de l’accomplissement des promesses de Dieu. Cette année nous pouvons puiser dans le cierge pascal la confiance pour vivre en paix dans les moments de doute ou de difficulté.

La couleur doré nous parle de la foi. Cette couleur est partout. Sans la foi dans la croix et la résurrection nous ne pouvons pas être les disciples du Christ. La foi nous permet de célébrer les sacrements avec le cierge pascal allumé. La foi donne des forces à l’espérance et à l’amour. La foi remplit nos cœurs et le cœur de l’Église de confiance et d’amour pour Dieu et pour le prochain. La couleur doré est autour de l’année parce que nous voulons vivre une année 2017 illuminés par la foi dans la résurrection du Christ que nous célébrons chaque fois que nous regardons le Cierge Pascal allumé.

Les couleurs ont différentes tonalités parce que l’intensité de la foi, de l’espérance et de l’amour est différente en chacun. Nous sommes tous présentés dans ces couleurs qui représentent nos joies, nos souffrances, nos doutes et nos attentes. Les couleurs sont comme des lignes ou des veines autour de la croix pour dire que la vie est origine et la fin de la croix. La vie de Christ donnée pour que nous ayons tous la vie en abondance.

Si nous regardons avec un peu d’imagination la croix dans son ensemble nous pouvons imaginer la forme du Corps du Christ. L’Église, Corps du Christ est présente dans la croix.

Les lignes des couleurs qui vont dans tous les sens, qui se croisent, qui partent et qui finissent au cœur de la croix nous invitent à imaginer les lignes du Métro, de bus et les autoroutes qui portent tous les hommes et les femmes que le Christ aime et que l’Eglise désire illuminer avec la lumière de la Résurrection.

 La foi, l’espérance et l’amour donnent du sens à la croix et doivent donner du sens à la vie de tous les chrétiens.

En cette période pascale, prenons du temps pour contempler le Cierge Pascal de notre paroisse. Rappelons-nous que quelque part au Nord de l’Allemagne, le même cierge est en train de briller. Pensons à ceux et celles qui loin de nous prient devant le même cierge pascal. C’est cela la catholicité de l’Église.

Profitons du Cierge Pascal pour prier devant le Christ ressuscité et pour lui confier nos peurs et nos souffrances. Laissons-nous illuminer par la lumière de la résurrection pour que notre vie rayonne de la présence du Christ.   

Le Cierge Pascal sera allumé pendant tout le temps pascal et il brillera aussi pendant les baptêmes, les confirmations, les ordinations, les mariages, les funérailles et les grandes fêtes liturgiques de l’Église pour nous rappeler que nous appartenons au Christ et que le Centre de la vie de tous les chrétiens est le Christ qui est notre lumière.

Venez contempler notre Cierge Pascal et rappelez-vous que dans nos obscurités le Christ allume un feu qui ne s’éteint jamais. Alléluia.

Joyeuses Fêtes de Pâques.

P Germán le 16 avril 2017

Message du P. Germán LA SEMAINE SAINTE 2017 le 9 avril 2017

posted Apr 4, 2017, 4:56 PM by German Sanchez

Message du P. Germán

 LA SEMAINE SAINTE 2017

La Semaine Sainte est une semaine spéciale pour tous les chrétiens.

Tout commence avec le dimanche des Rameaux. Ce jour-là nous méditons la Passion du Christ et nous célébrons son entrée à Jérusalem. Le dimanche des Rameaux est un des dimanches où nos églises sont le plus fréquentées. La bénédiction des Rameaux se fait seulement au début de la célébration, à l’extérieur de l’église dans les messes en anglais et au parking de l’école dans les autres messes. Ensuite nous partons en procession vers l’Église pour nous rappeler que nous sommes une Eglise en marche.

Le lundi 10 avril à 19h aura lieu la Messe Chrismale à la Cathédrale. Nous en avons parlé dans le bulletin de la semaine dernière.

Le Jeudi Saint nous célébrerons une messe trilingue à 19h. Dans cette célébration nous faisons mémoire de la dernière Cène du Christ avec ses disciples. Le Jeudi Saint l’Église célèbre l’institution de l’Eucharistie.

Le Vendredi Saint est une journée sobre et triste. Nous célébrons la Passion et la Mort de Jésus. L’Eglise prie pour ceux et celles qui souffrent dans le monde entier. La liturgie du Vendredi Saint est une très belle liturgie car elle est faite de beaucoup de moments de silence et de contemplation. Ce jour-là nous aurons un Chemin de Croix à midi en espagnol et en anglais, la célébration de la Passion en anglais à 15h et la célébration de la Passion en espagnol à 19h.

Le Samedi Saint, la Vigile Pascale aura lieu à 19h00. Tout commence par la  bénédiction du feu et du nouveau Cierge Pascal qui nous accompagnera dans toutes les célébrations de l’année. Ensuite nous écoutons la Parole de Dieu en commençant par la Création, l’Exode, les prophètes et nous finissons les lectures par l’Évangile qui annonce la Résurrection du Christ.

La Vigile Pascale est une célébration pleine de lumière et d’espérance. Le Carême est fini et nous célébrons dans la joie la Vie qui vient du Christ ressuscité. Dans cette célébration nous baptisons des adultes et des adolescents. Ceux et celles qui sont baptisés reçoivent pour la première fois le Corps et le Sang du Christ et sont aussi confirmés.

Le dimanche de Pâques nous commençons une série de dimanches dans lesquels nous annonçons la Résurrection du Christ et nous écoutons les récits des apparitions.

La Semaine Sainte est une grande semaine pour tous les chrétiens. N’hésitez pas à participer à toutes les célébrations que votre emploi du temps vous permet.

Il est important de nourrir sa foi avec la prière, la Parole de Dieu et le rassemblement de l’Église.

Je voudrais voir l’église pleine dans toutes les célébrations. Venez célébrer avec la communauté les moments importants de l’histoire du Salut de l’humanité.

Je voudrais vous inviter à prier pour que tous les hommes et les femmes de bonne volonté découvrent le vrai visage de Dieu qui est miséricorde. Prions pour que toutes les religions s’unissent pour construire la fraternité et le respect de l’autre et de la création. Prions aussi pour le Pape François. Il a besoin de notre soutien et de notre prière pour continuer à guider l’Église sur le chemin de l’Évangile.

 Bonne Semaine Sainte.

P. Germán le 9 avril 2017

Message du P. Germán le 2 avril 2017 LA MESSE CHRISMALE 2017

posted Mar 28, 2017, 1:17 PM by German Sanchez

Message du P. Germán

 LA MESSE CHRISMALE 2017

La Messe Chrismale sera célébrée dans la Cathédrale Notre Dame des Anges, le lundi 10 avril 2017 à 19h.

Cette Eucharistie présidée par l’Archevêque entouré de son presbytère (les prêtres de l’archidiocèse) et du peuple de Dieu est la célébration annuelle du Sacerdoce du Christ, du Sacerdoce ministériel (les prêtres et les évêques) et du Sacerdoce commun (tous les baptisés).

Les saintes huiles qui seront utilisées dans toutes les paroisses de l’archidiocèse seront bénies ce soir-là.

Ce jour-là nous célébrons l’Eucharistie et les sacrements dans lesquels l’Église nous rappelle que, comme le Christ, nous avons été oints : le Baptême, la Confirmation, le Sacerdoce et l’Onction des malades.

Dans cette Eucharistie nous manifestons la communion entre tous les baptisés, les prêtres et leur évêque. La Messe Chrismale est importante parce que c’est le moment dans lequel l’Église locale se rassemble pour montrer que les sacrements construisent l’Église et que nous vivons dans la communion parce que nous partageons le même pain, la même coupe et la même onction.

Tous les baptisés sont invités à participer à cette belle célébration dans laquelle nous manifestons aussi notre appartenance à une Église plus large que notre paroisse ou notre petite communauté.

Invitez vos amis et vos familles, arrivez en avance car la Cathédrale sera pleine et prenez une seule voiture car le parking est difficile.

J’espère voir beaucoup de paroissiens de Saint Sébastien dans cette célébration diocésaine.

Bon chemin vers Pâques.

P. Germán le 2 avril 2017

Message du P Germán le 26 mars 2017 Lettre ouverte au Président D. Trump d’un des évêques de Jerusalem.

posted Mar 24, 2017, 7:38 PM by German Sanchez   [ updated Mar 24, 2017, 7:39 PM ]

Message du P. Germán

Lettre ouverte au Président D. Trump d’un des évêques de Jerusalem.

En ce temps de carême, je vous invite à lire la lettre ouverte que l’évêque de l’Église Évangélique Luthérienne en Jordanie et Terre Sainte a envoyée au Président des USA. (Le texte vient d’internet)

Jésus dit : « J’étais un étranger, et vous m’avez accueilli. » (Matthieu 25, 35)

« Cher Monsieur le président,

Salaam et salutations de Jérusalem, au nom de Notre Seigneur Jésus-Christ.

Je vous écris de la ville sainte de Jérusalem dans un esprit de prière. Je prie que votre présidence porte des fruits. Je prie que, sous votre direction, les États-Unis d’Amérique continuent à mettre en œuvre et à défendre leurs valeurs traditionnelles de diversité, d’égalité, de recherche du bonheur, de la liberté et de la justice pour tous.

Je prie que, comme Président, vous allez défendre et mettre en œuvre ces valeurs, pas seulement pour les citoyens de votre pays mais aussi pour tous ceux qui sont vos prochains. Que votre engagement en faveur des valeurs fondamentales de votre pays englobe aussi ceux qui vivent dans des zones de conflit et de souffrance. J’offre cette prière de mon bureau à Jérusalem où nous continuons à prier et travailler en vue d’une solution pacifique et juste pour les deux peuples et les trois religions de ce pays. Nous attendons avec impatience de pouvoir vivre la liberté, la justice et l’égalité dans la diversité, comme votre pays en donne l’exemple au monde entier.

J’ai été informé des récentes décisions concernant les immigrants et les réfugiés que vous allez mettre en œuvre, et je me fais des soucis à leur sujet.

Je me fais du souci parce que, depuis près de 250 ans, le monde entier considère votre pays comme un modèle dans lequel des races et des nationalités différentes peuvent porter ensemble une même identité américaine. Votre pays était en tête dans la promotion des droits civiques, il a toujours eu le souci d’une égale citoyenneté pour tous, ainsi que de la justice et de la liberté pour tous. C’est pour cela que d’innombrables réfugiés et migrants ont vu dans les États-Unis un flambeau d’espérance.

Je me fais du souci pas seulement pour ceux qui désormais ne pourront plus entrer dans votre pays, mais aussi pour la sécurité de mes voisins dans cette partie du monde. J’ai bien peur que la décision d’interdire l’entrée aux citoyens de sept pays à majorité musulmane tout en suggérant un traitement préférentiel pour les chrétiens de ces mêmes pays fasse du tort à de nombreuses petites communautés dans notre partie du monde. Une telle approche fera du tort tout spécialement aux chrétiens arabes. Dans le monde arabe, les chrétiens ont une longue histoire de coexistence avec leurs voisins musulmans. Nous rejetons toute décision de diviser la société arabe selon des critères religieux, et continuons à nous considérer comme en droit de jouir ensemble d’une même citoyenneté avec les mêmes droits et les mêmes responsabilités.

Je me fais du souci parce que je suis moi-même un réfugié et connais de première main les difficultés que les familles de réfugiés ont à affronter. En même temps, comme évêque luthérien, je sais que refuser des réfugiés de quelque religion que ce soit est en contradiction avec le message de Jésus-Christ. Jésus lui-même était aussi un réfugié, qui a cherché refuge et sécurité en Égypte avec sa famille. Tout au long de sa vie, par son enseignement et ses actes, Jésus portait attention à l’étranger et à l’exclu. Dans sa lettre pastorale du 30 janvier, Elizabeth Eaton, évêque en exercice de notre Église partenaire, l’Église évangélique luthérienne en Amérique (ELCA), disait : « Notre Seigneur ne nous a pas seulement ordonné d’accueillir l’étranger, il a aussi clairement dit que quand nous accueillons l’étranger dans nos foyers et dans nos cœurs, nous l’accueillons lui-même. » (Matthieu 25, 35)

Pour cette raison, l’accueil de l’étranger n’est pas simplement une possibilité pour les chrétiens. C’est l’une de nos valeurs fondamentales.

En novembre 2013, un groupe de responsables religieux du monde entier s’est réuni à Vienne pour signer le document Accueillir l’étranger : Affirmations des chefs religieux. Ce document historique est un engagement pour l’aide aux réfugiés, aux déplacés internes et aux apatrides, et contre toute xénophobie. Plus de 600 délégués des religions bouddhiste, chrétienne, hindouiste, juive et musulmane ont pris part à cet événement. C’était un témoignage puissant disant que le souci envers les réfugiés n’est pas le propre de telle religion particulière, mais se trouve au cœur même de toute tradition religieuse.

Comme évêque luthérien de Jérusalem, comme réfugié et comme citoyen du monde, je vous prie de reconsidérer vos récentes décisions concernant les réfugiés et les immigrants. Je vous prie instamment de réfléchir aux valeurs fondamentales des États-Unis et de Jésus, et de chercher une autre voie vers le double objectif de sécurité et de perspectives d’avenir dans le pays des hommes libres.

Respectueusement,

Évêque Dr. Munib A. Younan,

Évêque de l’Église évangélique luthérienne en Jordanie et Terre Sainte »

 

Bon chemin vers Pâques et bonne semaine.

P Germán le 26 mars 2017

Message du P. Germán le 19 mars 2017 Les nouveaux moyens de communication

posted Mar 16, 2017, 4:08 PM by German Sanchez

Message du P. Germán

Les nouveaux moyens de communication

J’ai reçu cette semaine, dans mon téléphone portable, une vidéo qui venait de quelqu’un que je connais bien.

Je suis sûr que la personne qui l’a envoyée n’a pas réfléchi avant de mettre cette vidéo de sept minutes dans le téléphone de beaucoup de monde.

Je ne l’ai pas regardée jusqu’à la fin. Elle était trop longue, de mauvais goût et je dirai même : vulgaire.

Alors, j’ai pris mon téléphone pour discuter avec la personne qui avait envoyé ce message. Elle m’a dit que de toutes les façons la vidéo montrait une réalité qui existait dans notre monde et que la personne qui la lui avait envoyé lui demandait aussi de la faire circuler.

Je crois que nous devons faire attention à tous les messages que nous recevons. Il y en a beaucoup à mettre à la poubelle. Il me semble que nous ne devons pas transmettre tous les messages qu’on nous demande de faire circuler dans notre liste d’adresses.

En tant que chrétien je refuse de transmettre tous les mauvais commentaires sur notre humanité, tous les messages dans lesquels on ne respecte pas la dignité de l’homme et de la femme et tous les messages dont nous ne sommes pas sûrs qu’ils se fondent sur la vérité.

Il y a beaucoup de messages qui transmettent du racisme, de la haine, de la méfiance et de la peur.

Je suis heureux quand je reçois un beau message qui met en valeur la création et notre humanité.

Je suis prêt à transmettre des messages qui ont de l’espoir et qui annoncent des bonnes nouvelles.

Par ailleurs, je n’ai pas envie de passer mon temps au téléphone pour trier la multitude de messages que nous recevons actuellement. Je crois qu’il y a d’autres choses à faire dans la vie qui sont plus importantes que perdre son temps à lire, écouter ou voir une multitude de textes qu’on oublie aussitôt après en avoir pris connaissance.

Aujourd’hui nous possédons des moyens très puissants pour communiquer. Nous pouvons transmettre des nouvelles très vite et à des milliers de personnes en même temps.

En ce temps de Carême profitons pour utiliser tous les moyens de communication à notre disposition pour transmettre de bonnes nouvelles.

Soyons courts dans nos messages et utilisons de belles photos de la nature, de notre humanité et de notre planète.

Avec un beau message nous pouvons redonner la joie et l’envie de vivre à beaucoup de personnes qui sont dans la souffrance, dans la solitude ou submergées par les difficultés.

Soyons des messagers de bonnes nouvelles. Soyons des prophètes du bonheur. Soyons des disciples du Christ et travaillons avec Lui pour que la Bonne Nouvelle de l’Evangile soit transmise à tous et partout.

Bon chemin vers Pâques et bonne semaine.  P Germán le 19 mars 2017

Message du P. Germán le 12 mars 2017 Le Carême et la Création

posted Mar 9, 2017, 7:39 AM by German Sanchez   [ updated Mar 9, 2017, 7:45 AM ]

Message du P. Germán

Le Carême et la Création

Le 24 mai 2015, solennité de Pentecôte, le Pape François publia l’encyclique « Laudato Si, mi Signore » (Loué sois-Tu, mon Seigneur) consacrée à la création.

Beaucoup de scientifiques, de politiques et des personnes engagées dans la défense de la création ont lu avec intérêt les propos du Pape.

Différents groupes se sont formés ici et là pour travailler ce document et pour essayer de prendre conscience de la situation de la création pour s’engager dans la défense de ce don que Dieu a mis dans nos mains.

Le Pape François appelle la création « la maison de tous ». Il a raison. Dieu a fait la création pour que tous les hommes et les femmes, d’hier, d’aujourd’hui et de demain puissent la contempler, l’admirer, s’en servir, la protéger et l’embellir pour les générations futures.

La création n’appartient pas à un petit groupe de personnes qui ont le pouvoir ou l’argent. Le Créateur l’a mise à la disposition de tous. Les hommes et les femmes de tous les continents et de toutes les races doivent se sentir responsables et administrateurs de ce beau cadeau que Dieu nous a confié.

Avant le Pape François, il y a eu beaucoup de scientifiques qui nous ont alerté. Notre Création souffre depuis très longtemps du mauvais traitement que des personnes irresponsables ou ignorantes lui ont infligé. Enormément d’espèces animales ont disparu beaucoup sont en train de disparaître.

On nous parle souvent du réchauffement de notre planète. Le climat est important dans la vie de l’homme et dans l’existence des animaux, des végétaux et des minéraux. Beaucoup de catastrophes naturelles s’expliquent par ce dérèglement climatique. Je suis sûr que les pluies torrentielles qui se sont abattues sur la Californie en ces derniers jours sont aussi conséquence de ces changements planétaires.

Quand je vais de chez moi à l’église, et pourtant ce n’est pas loin, je ramasse toujours un papier, une bouteille ou un verre vide, un sac en plastique,…. une ordure.

Il y a quelques jours je suis allé marcher au bord de l’océan. Je suis retourné chercher dans ma voiture un sac vide pour ramasser quelques ordures qu’il y avait sur la plage. Je n’ai pas pu tout prendre. Il y en avait partout. C’est honteux et c’est un scandale.

Souvent il m’arrive de voir sur l’autoroute quelqu’un qui ouvre la fenêtre de sa voiture pour jeter un papier, un plastique, un verre en carton,…. Quelle tristesse !

La Création n’est pas une poubelle. Elle nous a été prêtée par Dieu pour que nous puissions vivre décemment. Nous devons l’aimer et la chérir parce que nous sommes en train de la détruire et ses ressources ne sont pas infinies.

Nous sommes tous responsables de la Création et nous pouvons tous faire quelque chose pour changer nos habitudes et pour nous engager dans la lutte contre la destruction de la Création.

Economiser l’eau, prendre soin des animaux et des végétaux que nous croisons sur notre chemin vie, trier les poubelles et ne jamais jeter quoi que ce soit sur la route sont des petites habitudes que nous pouvons prendre en ce temps de Carême pour que notre vie change et pour que la Création ressuscite.

Profitons de ce temps de Carême pour louer le Seigneur pour la Création et pour nous engager à l’aimer et à la protéger.

Il n’est pas trop tard. Commençons aujourd’hui et demain la maison de tous sera plus belle qu’aujourd’hui.

Bon chemin vers Pâques et bonne semaine.

Bon chemin vers Pâques et bonne semaine.  P Germán le 12 mars 2017

Message du P Germán le 5 mars 2017 Le don de la Parole et du prochain

posted Mar 9, 2017, 7:38 AM by German Sanchez

Message du P. Germán

Le don de la Parole et du prochain

Pour écrire ces lignes, je vais m’inspirer du message pour le Carême 2017 du Pape François publié le 7 février dernier.

Le Pape François part de la parabole de l’homme riche et du pauvre Lazare (Lc 16,19-31) pour nous inviter à faire une vraie conversion en ce temps de Carême et prendre la route du vrai bonheur et de la vie éternelle.

Les nouvelles de notre pays et de beaucoup d’autres pays nous inquiètent souvent. De plus en plus nous écoutons des discours populistes qui prétendent qu’il faut fermer les frontières par peur des autres.

Par les médias nous découvrons qu’il y a dans notre monde des personnes qui n’écoutent pas la Parole de Dieu et qui ne savent pas ou ne veulent pas comprendre que le monde, la création et tous nos frères et sœurs sont un don de Dieu.

Le temps de Carême est un temps favorable pour écouter la Parole de Dieu et pour ouvrir les portes de notre cœur pour accueillir nos frères et sœurs, surtout ceux et celles qui sont dans le besoin, et « reconnaître en eux le visage du Christ. »

Dans le message du Pape François il y a trois points :

1.- Le prochain est un don

2.- Le péché nous rend aveugle

3.- La Parole est un don.

1.- Le prochain est un don. Lazare, dont le nom signifie Dieu vient en aide, nous apprend que l’autre est un don. Nous devons accueillir les autres avec respect et amour pour découvrir en eux le visage du Christ et la richesse qu’ils portent dans leur cœur. Nous devons accueillir aussi bien notre voisin que celui ou celle qui est dans le besoin et qui nous interpelle, par sa souffrance, à ouvrir les yeux pour voir la réalité qui nous entoure et le cœur pour partager les richesses que Dieu nous a confiées.

2.- Le péché nous rend aveugle. Le péché de l’homme riche est simplement de ne pas voir le pauvre Lazare qui souffre à la porte de sa maison. Le péché nous empêche de voir ceux et celles qui attendent une aide de notre part. Le péché nous fait vivre dans un monde qui n’est pas réel mais illusoire. Le péché nous fait construire de murs pour ne pas accueillir l’autre et pour ne pas voir sa souffrance, ses besoins et ses qualités.

3.- La Parole est un don.

Dieu nous a laissé sa Parole pour illuminer et guider notre vie. La Parole de Dieu est un don pour nous car elle nous permet de marcher sur la route qui conduit vers le vrai bonheur et la vie éternelle.

La vie de Jésus et toutes ses Paroles nous aident à découvrir que nous ne pouvons pas vivre en paix et être heureux si notre vie n’est pas animée par l’amour et le respect de la création et des autres.

Profitons de ce temps de Carême pour donner une place à la Parole de Dieu dans notre vie et pour « reconnaître avec gratitude la valeur des personnes qui nous entourent. »

Bon chemin vers Pâques et bonne semaine.

P Germán le 5 mars 2017

Message du P. Germán CAREME 2017 le 26 février 2017

posted Feb 23, 2017, 3:42 PM by German Sanchez

Message du P. Germán

CAREME 2017

Le premier mars, mercredi des Cendres, commence le carême. Chaque année, l’Église nous propose ce temps de grâce qui commence avec le mercredi des Cendres et finit le Jeudi Saint au soir quand commence le Triduum Pascal.

Le carême est un moment privilégié de l’année liturgique pour regarder notre vie en face et faire les changements nécessaires pour mieux vivre avec Dieu, avec soi-même et avec nos frères et sœurs.

Le carême est une période de l’année qui nous invite à ouvrir nos cœurs pour recevoir les bénédictions que Dieu nous a promises.

Chaque année, pendant le carême, l’Église nous rappelle que la prière, le jeûne et le partage sont trois chemins traditionnels pour nous préparer à célébrer la fête de Pâques.

Avec la prière, le jeûne et le partage nous suivons le chemin que Jésus nous propose pour devenir ses disciples, pour vivre les béatitudes (Mt 5,3-14), pour devenir lumière pour le monde, pour cheminer vers la sainteté qui est l’aboutissement de la vie de tous les chrétiens.

Par la prière, le jeûne et le partage nous allons grandir humainement et spirituellement.

Le carême doit être un temps de joie. Pendant quarante jours nous allons découvrir que Dieu nous aime malgré nos faiblesses et nos infidélités.

La prière, le jeûne et le partage doivent nous aider à fixer des objectifs que peu à peu nous atteindrons pour nous préparer pour accueillir dans nos cœurs et dans notre vie la lumière et la joie du Christ ressuscité.

Les quatre semaines du carême vont nous aider à découvrir différentes façons de prier. Ce temps peut nous aider à apprécier le jeûne qui nous prive des choses matérielles et souvent accessoires pour laisser un espace pour découvrir les éléments fondamentaux et les valeurs de la vie et de nos relations. Le jeûne nous aide à partager avec les autres ce dont nous nous sommes privés.

Par le partage nous remercions le Seigneur pour tout ce qu’Il nous donne et nous devenons sensibles aux besoins de nos frères et sœurs.

Le carême est un temps formidable. Il nous ouvre les yeux pour voir la beauté de la création, les oreilles pour écouter la voix de Dieu qui nous aime et de nos frères et sœurs qui nous parlent, les lèvres pour louer Dieu et pour échanger avec les autres et les mains pour accueillir le Seigneur et pour donner à ceux et celles qui sont dans le besoin.

Dans le carême tout notre corps doit devenir actif pour transformer notre vie et devenir des vrais enfants de Dieu, des artisans de paix, des hommes et des femmes responsables de la création.

Vivons un carême sérieux et nous aurons une fête de Pâques vraiment chrétienne.

Bon chemin vers Pâques et bonne semaine.

P Germán le 26 février 2017

Message du P. Germán le 19 février 2017 FINANCES PAROISSIALES

posted Feb 17, 2017, 5:08 PM by German Sanchez

Message du P. Germán

FINANCES PAROISSIALES

Il y a quelques mois (25 septembre 2016) j’ai écrit un message sur les deuxièmes quêtes et sur l’importance de participer aux choix que l’archidiocèse fait pour manifester sa solidarité avec les plus nécessiteux. Ce message a été très apprécié.

Chaque année je vous écris aussi pour vous tenir informés sur la situation financière de la paroisse. Je sais que ce message est beaucoup lu parce que vous voulez savoir ce que nous faisons avec l’argent que vous nous confiez et parce que vous avez le droit légitime de savoir comment gérons-nous les finances de la paroisse.

Avec le conseil financier constitué par Stéphane Le Cam, Patti Newler, Anthony Vodopia, Tony Chacon, Patti Harty (directrice de l’école), Ronni Catalan et Irma Lomeli notre secrétaire, nous nous réunissons tous les trois mois pour analyser les comptes, regarder les entrées et les dépenses et faire des choix pour que la situation financière de la paroisse soit chaque jour meilleure.

Le conseil financier et moi-même nous prenons les décisions ensemble et nous élaborons chaque année un budget prévisionnel que nous présentons à l’archevêché au début de l’année de chaque année qui commence le 1er juillet.

Ce budget prévisionnel nous permet de comprendre mois par mois le rapport entre les entrées et les dépenses. Il nous a permis aussi de prendre des décisions pour réaliser les grosses réparations qui ont été faites en ces dernières années.

La situation financière de la paroisse est stable grâce à la générosité de tous les membres de la communauté et des activités que nous réalisons pour lever des fonds.

Un grand merci à tous. Sans votre aide permanente notre communauté ne pourrait pas exister.

Nous participons à toutes les deuxièmes collectes que l’archidiocèse nous demande. Nous payons toutes les factures. Chaque année, nous devons aussi honorer notre engagement dans le programme « Unis dans la Mission » (Together in Mission). Ce programme commence en février et finit en décembre chaque année. En 2016 nous avons dépassé de $ 733,00 le montant que l’archidiocèse nous avait demandé. L’excèdent doit revenir à la paroisse.

Voici un petit tableau pour que vous compreniez le fonctionnement de notre budget. Ces chiffres correspondent aux recettes et dépenses entre le 1er juillet 2015 et le 30 juin 2016.

Recettes :

Dons                                     12.000,77

Quêtes                                168.056,03

Levée de fonds                    99.738.58

Unis dans la mission           15.456.79

Sacrements/Caté/autres     71.190,31

TOTAL :                          366.442,48

 

Dépenses :

Salaires et charges               167.493,40

Santé et retraite                      29.341,64

Assurances                              27.194,82

Participation diocésaine       18.602,40

Entretien des bâtiments        27.000,49

Unis dans la mission             14.763,02

Autres dépenses, livres, nettoyage       68.269.64

TOTAL                                 352.665,41

 

Vous pouvez constater que l’année dernière les recettes ont été un peu plus importantes que les dépenses. Cela nous a permis de commencer une nouvelle année budgétaire avec un peu d’avance ($13.776.86) et ainsi nous avons pu faire quelques réparations indispensables dans l’église au début de l’année.

Si vous avez des questions sur le budget ou voulez plus de précision, n’hésitez pas à contacter l’un des membres du Conseil économique ou moi-même.

Bonne semaine.

Patti Newler

Patti Harty (Directrice de l’école)

Ronni Catalan

Anthony Vodopia

Tony Chacon

Stéphane Le Cam

et le P. Germán le 19 février 2017

1-10 of 436

Comments