Messages

Message du P. Germán le 24 mars 2019 LE CARÊME ET LA CREATION

posted Mar 21, 2019, 9:18 AM by German Sanchez

Message du P. Germán

LE CARÊME ET LA CREATION

Chaque année, à l’occasion du Carême, le Pape écrit un message pour aider les chrétiens et les hommes et les femmes de bonne volonté à vivre mieux ce temps de préparation.

En 2017 le thème du message était : « La Parole est un don, l’autre est un don ».

En 2018 le thème était : « À cause de l’ampleur du mal, la charité de la plupart des hommes se refroidira » (Mt 24, 12)

Et le thème du message de Carême de cette année 2019 : « La création attend avec impatience la révélation des fils de Dieu ». Rm 8,19

Le Cardinal Bergoglio qui a choisi le nom de François quand il a été élu évêque de Rome manifeste dans toutes ses paroles et dans tous ses actes son attachement à Saint François d’Assise.

De plus en plus, je suis convaincu que l’Esprit Saint l’a fortement inspiré, le jour de son élection pour qu’il devienne le François d’Assise de notre époque.

Le monde entier connaît Saint François d’Assise. Il est connu par son amour pour la création et par sa proximité et sa compassion avec les pauvres.

Il a vécu dans une époque dans laquelle l’Église avait besoin d’une profonde réforme.

Rappelons-nous que dans la vieille chapelle de Saint Damien, qui était en ruine, il a entendu la voix du Christ, cloué sur une vieille croix en bois, qui lui a dit : « François, ma maison tombe en ruines et s’écroule. Va et reconstruis-là ».

Et François d’Assise a répondu : « Volontiers, Seigneur. »

Le Pape François a manifesté à plusieurs reprises son amour pour la création et sa préoccupation pour l’avenir de l’humanité. Il a écrit une Encyclique « Laudato Si » pour   nous inviter à prendre conscience du mauvais traitement que nous sommes en train d’imposer à la création que Dieu nous a confiée. Dans le message de Carême de cette année 2019, le Pape François dit que si nous vivons comme des Enfants de Dieu alors nous respectons son œuvre. Nous agissons en accord avec les lois qu’Il nous a données pour prendre soin de la Création et pour vivre en harmonie avec tous les éléments qui constituent cette merveille. Le Pape dit que la vie des Enfants de Dieu se manifeste dans les personnes qui se laissent conduire par l’Esprit Saint, qui connaissent et mettent en œuvre la Loi que Dieu a inscrite dans nos cœurs et dans la nature. La Création attend avec impatience que tous les hommes et les femmes vivent en enfants de Dieu pour éviter que sa destruction continue.

Le Pape François nous invite souvent à aller chercher les pauvres et les personnes qui sont loin de nos structures de la société et à aller vers les pauvres et vers ceux et celles qui souffrent.

Comme Saint François d’Assise, le Pape François est en train de reconstruire l’Église qui a besoin d’un renouvellement profond dans sa structure, dans sa hiérarchie et dans ses communautés.

La prière, le jeune et le partage peuvent nous aider en ce temps de Carême à nous unir avec le Pape François pour travailler avec Lui dans cette œuvre de reconstruction de l’Église.

Vivons en Enfants de Dieu et toute la Création profitera de notre conversion.

Bonne semaine et bonne préparation vers Pâques

P. Germán le 24 mars 2019

Message du P. Germán le 17 mars 2019 La mère Bérénice, une femme dans laquelle Dieu a fixé son regard

posted Mar 15, 2019, 6:40 PM by German Sanchez

Message du P. Germán

La mère Bérénice, une femme dans laquelle Dieu a fixé son regard

Ce message a été écrit par Sœur Ivon et traduit par le P. Germán

 

Les mères ne meurent jamais, elles sont toujours dans le cœur de leurs enfants. Une mère qui ne vit plus au milieu de nous vis en nous…

Au cours de la vie nous rencontrons des personnes merveilleuses qui laissent un message profond et une empreinte indélébile dans nos cœurs. Avec un sourire, une parole ou un regard elles nous montrent la présence de Dieu proche et amoureux. De la même façon, dans la vie de l’Église, il y a eu des hommes et des femmes qui avec leur témoignage, avec une vie donnée et  généreuse nous ont montré que la sainteté est possible pour tous.

Je voudrais vous présenter aujourd’hui la vie d’une femme merveilleuse dans laquelle Dieu a fixé son regard. Il lui a parlé dans son cœur. Elle s’appelle Maria Ana Julia Duque Hencker. Connue dans beaucoup de lieux en Colombie et dans le monde entier comme Mère Maria Bérénice. Elle est née le 14 août 1898, dans un beau petit village colombien appelé Salamina au département de Caldas. Son père était Antonio José Duque Botero et sa mère Ana Berenice Hencker Richter. Elle était l’ainée de dix-huit enfants avec qui elle a partagé l’amour de ses parents. Le Seigneur bénit sa famille avec quatre filles religieuses et un garçon prêtre.

Depuis toute petite, elle sent le désir de faire plaisir à Dieu dans le service des plus nécessiteux. Les valeurs chrétiennes semées dans son cœur par ses parents et grands-parents on fait de cette petite une géante de la foi. Elle avait un grand amour pour Jésus et Notre Dame la Vierge Marie.

Peu à peu elle découvre que Dieu l’appel à donner son existence dans la vie religieuse. Décision difficile parce qu’elle devait laisser derrière elle ceux et celles qu’elle aimait. Dans les larmes mais avec une forte volonté, elle quitte la maison et laisse ses parents, frères et sœurs déchirés pour aller vers son Seigneur bien aimé.

Le 20 décembre 1917 avec seulement 19 ans elle entre dans la communauté des Sœurs Dominicaines de la Présentation de Tours. Elle y reçoit le nom de Bérénice en mémoire de sa mère.

En tant que sœur de la Présentation, elle est chargée de la formation de jeunes sœurs de sa communauté. Elle s’est toujours occupée des plus vulnérables et des plus petits. Elle voulait suivre les paroles de Jésus dans l’Évangile : « Aime ton prochain comme toi-même Mt 22,39

Elle était bien dans la Présentation et n’a jamais imaginé que le Seigneur allait l’appeler à la maternité spirituelle de fonder nos seulement une communauté mais trois communautés religieuses dans l’Église : Les petites-sœurs de l’Annonciation, les Frères missionnaires de l’Annonciation et les Sœurs Missionnaires de Jesus et Marie.

L’amour et la douleur ont forgé sa vie. Elle a toujours embrassé la croix du Seigneur surtout dans les moments les plus sombres de sa vie. Elle nous a appris avec son témoignage de fidélité et de consécration « que la croix es le chemin d’amour et le trésor que personne envie » et elle nous invite à vivre « dans la croix un moment pour être dans le ciel pour toujours ».

La volonté de Dieu était le centre de sa vie. Les moments sombres et d’apparent échec l’ont poussé à découvrir dans chaque événement de son histoire la volonté de Dieu. Elle disait constamment : «Seulement ta volonté… Oh mon Jésus. Ta volonté dans la souffrance ou dans le calme, dans la glace ou dans la chaleur, ta volonté seulement Seigneur dans l’âme ».

Le 25 juillet 1993 Mère Bérénice est partie pour l’éternité pour rencontrer son aimé, le Seigneur, le Dieu de sa vie et de son histoire. Cette femme amoureuse de Dieu nous a laissé un héritage spirituel que se prolonge aujourd’hui en celles qui nous sommes engagées à continuer son œuvre dans le monde.

Le 12 février 2019, après une minutieuse étude de sa vie, le Pape Francois reconnait ses vertus héroïques et théologiques et la déclare Bienheureuse. C’est le premier pas vers la canonisation.

Que la vie de Mère Bérénice nous motive chaque jour pour marcher par les sentiers de la sainteté en transformant l’ordinaire de la vie en quelque chose d’extraordinaire pour la gloire de Dieu dans le temps et dans l’éternité.

Sœur Ivon Bruno le 17 mars 2019

Message du P. Germán le 10 mars 2019 LE PARDON DES PECHÉS

posted Mar 4, 2019, 5:31 PM by German Sanchez

Message du P. Germán

LE PARDON DES PECHÉS

Les catholiques connaissent bien le sacrement de la réconciliation ou la confession.

Parmi les sept sacrements (baptême, réconciliation, Eucharistie, confirmation, onction des malades, mariage et sacerdoce), la réconciliation est le sacrement par excellence de la Miséricorde de Dieu.

Au moment de l’absolution, le prêtre fait une imposition des mains sur le pénitent pour invoquer sur lui l’Esprit Saint.

Avec le sacrement de la réconciliation, nous recevons l’Esprit de Dieu dans nos cœurs. Dieu, lui-même, vient nous réconcilier avec nous-mêmes, avec les autres et avec Lui.

Chaque fois que nous recevons le sacrement de la réconciliation, nous sommes recréés. Nous devenons des créatures nouvelles habitées par l’Esprit de Dieu.

Dieu ne veut qu’aucun de ses enfants ne soit séparé de Lui et pour cette raison Il nous propose sans cesse le sacrement de la réconciliation.

Par le péché, par tous les actes qui vont contre l’amour de Dieu, contre l’amour de nous-même et contre l’amour de notre prochain, nous nous séparons volontairement de Dieu, nous nous éloignons de la lumière et du conseil de l’Esprit Saint. On peut dire que par le péché, nous nous fâchons avec Dieu, nous rompons l’équilibre à l’intérieur de nous-même et nous cassons notre relation fraternelle avec les autres. Par la réconciliation, Dieu nous réconcilie avec Lui, il nous rend la paix que le péché nous avait enlevée et il rétablit les relations que nous avions brisées avec nos frères et sœurs.

Nous avons tous besoin de vivre en paix avec Dieu, avec nous-mêmes et avec notre prochain. Le sacrement de la réconciliation est gratuit et il est pour tous, sans exception.

Le pardon des péchés se fait aussi au début de chaque Eucharistie. Pour les péchés qui n’ont pas besoin d’un sacrement mais qui peuvent s’effacer de notre conscience avec une prière il y a l’absolution que le prêtre prononce toujours au début de l’Eucharistie.

Cette partie de l’Eucharistie s’appelle le rite pénitentiel. Au début de l’Eucharistie, le prêtre nous invite à reconnaître nos péchés pour nous préparer à célébrer avec un cœur pur. La communauté demande pardon pour ses péchés en récitant le « Seigneur Prends pitié » ou le « Je confesse à Dieu », ou le Kyrie, … ou une autre formule dans laquelle elle se reconnaît pécheresse. Ensuite, le Prêtre impose les mains sur la communauté et récite la prière d’absolution : « Que Dieu tout puissant nous fasse miséricorde, qu’Il nous pardonne nos péchés et nous conduise à la vie éternelle. »

Cette prière est une vraie absolution. Nos péchés sont pardonnés et nous pouvons communier avec un cœur réconcilié avec Dieu, avec nous-même et avec nos frères et sœurs.

Profitons de ce temps de Carême pour redonner de la valeur à cette partie de la messe dans laquelle Dieu pardonne nos péchés quotidiens pour nettoyer nos vies et pour habiter dans nos cœurs.

Ouvrons nos cœurs pour que chaque fois que nous célébrons l’Eucharistie, nous recevions l’absolution que le prêtre nous propose.

Dans l’Eucharistie nous sommes nourris avec la Parole et avec le Corps et le Sang du Christ mais avant de nous nourrir, le Seigneur veut nous purifier. Laissons-nous aimer par Dieu et la paix régnera dans nos cœurs et entre nous.

Bonne semaine et bonne préparation vers Pâques

P. Germán le 10 mars 2019

Message du P. Germán le 6 mars 2019 LE CAREME 2019

posted Feb 27, 2019, 10:10 AM by German Sanchez

Message du P. Germán

LE CAREME 2019

Le mercredi 6 mars nous commencerons le temps de carême avec le Mercredi des Cendres. (Vous trouverez les horaires des trois célébrations qui auront lieu ce jour-là dans le bulletin paroissial et sur notre site internet).

L’Église nous rappelle dans la liturgie et dans toutes ses interventions que ce temps de grâces est pour nous l’occasion de penser particulièrement à Dieu, à nous-même et à nos frères et sœurs.

La prière, le jeûne et le partage sont trois moyens traditionnels par lesquels nous essayons de nous débarrasser de tout ce qui n’est pas essentiel dans notre vie pour recentrer notre vie sur ce qui est indispensable pour vivre en paix avec Dieu, avec nous-même et avec les autres.

Le carême est un temps de grâces, de miséricorde, de bonté, de tendresse et du pardon de la part de Dieu.

Profitons de ce temps de carême pour permettre à Dieu de nous réconcilier avec Lui, avec nous-même et avec nos frères et sœurs.

Profitons de ce temps pour recevoir le sacrement de la Réconciliation pour commencer une nouvelle vie avec l’Esprit de Dieu dans notre cœur.

Ne laissons pas passer le carême sans nous réconcilier avec nous-même. Que toutes les rancunes, les malentendus et les haines qui nous empêchent de vivre en paix disparaissent. Si nous n’arrivons pas à pardonner essayons au moins de ne pas penser à celui ou celle qui nous a fait mal et confions et déposons cette situation ou ces difficultés dans le cœur de Dieu. Nous avons besoin de nous réconcilier avec nous-même pour mieux vivre.

Ouvrons les portes de notre cœur à ceux et celles qui se sont éloignés de nous ou que nous avons éloignés. Qu’à la fin de ce temps de Carême nous puissions dire : je suis en paix avec tous mes frères et sœurs.

Finalement, en ce carême essayons de faire au moins une œuvre de miséricorde chaque semaine.

Il y a tellement de gens qui souffrent autour de nous. Il y a beaucoup de personnes qui ont besoin de notre aide. Il y a beaucoup de nos frères et sœurs qui seraient heureux si nous prenions un peu du temps pour les écouter, pour les accompagner ou pour prier pour eux.

Je vous propose, pendant le temps de carême, que chaque famille amène une personne malade ou âgée à la messe dominicale.

Nous pouvons aider ceux et celles qui souffrent autour de nous à découvrir l’immense miséricorde de notre Dieu et le désir de l’Église de prier et d’accompagner ceux et celles qui souffrent dans notre monde.   

Bonne semaine et bon carême

P Germán le 6 mars 2019

Message du P. Germán le 24 février 2019 CAREME 2019 AVEC LA COMMUNAUTÉ

posted Feb 20, 2019, 11:20 AM by German Sanchez

Message du P. Germán

CAREME 2019

AVEC LA COMMUNAUTÉ

Depuis le jour de son élection comme évêque de Rome, le 13 mars 2013, le Pape François n’arrête pas d’appeler les chrétiens à sortir de soi pour aller vers les autres.

Le carême est un temps privilégié pour sortir de soi et pour aller vers la communauté qui nous accueille, qui nourrit notre foi, qui prie pour nous, qui se réjouit de nos réussites et nous accompagne dans nos souffrances.

Le jeûne, la prière et le partage sont des chemins que l’Église nous propose pour marcher ensemble, avec la communauté, vers la joie de Pâques.

En ce temps de carême je vous invite à sortir de soi pour découvrir la beauté, la joie et l’importance de la communauté dans votre relation avec Dieu.

Nous avons une communauté qui est très riche grâce à sa diversité. Profitons de ce cadeau que le Seigneur a mis devant nous pour sortir de nous et pour aller à la rencontre de ces personnes qui viennent d’une autre culture que la nôtre. Des personnes qui croient comme nous en Jésus mais qui vivent sa relation avec Lui d’une façon différente à la nôtre. 

Une des valeurs du christianisme est la solidarité, l’obligation de penser aux autres et de partager avec ceux et celles qui sont autour de nous. Une des caractéristiques du christianisme est la communauté.

Nous ne pouvons pas être chrétiens si nous ne participons pas à la vie de la communauté, si nous ne faisons pas partie d’une communauté, si nous ne nous sentons pas responsables de la vie de la communauté. Le Pape dit souvent que le Christ sans l’Église devient une illusion, une théorie, une philosophie.

La communauté, les baptisés et les autres qui participent aux activités de la communauté forment le Corps du Christ visible sur la terre. Nous sommes l’Église.

Notre communauté de Saint Sébastien désire inviter toutes les personnes qui d’une façon ou d’une autre participent à la vie de la paroisse à se faire connaître. Nous ne voulons pas des membres de la communauté anonymes, inconnus, invisibles. Nous voulons que votre nom et que vos coordonnées soient enregistrés dans les documents de notre paroisse.

La paroisse a besoin de vous et vous avez besoin de la paroisse. Souvent il y a des personnes qui viennent à demander un certificat d’appartenance à la paroisse. Les services de l’immigration, la police, les écoles, les universités, les entreprises vous demandent souvent un certificat. Ils veulent vérifier que vous faites partie d’une communauté, que vous êtes connus d’une Église, que la communauté peut certifier que vous êtes actifs dans la vie d’un groupe. Si vous n’êtes pas dans nos registres nous ne pouvons pas mentir. Nous ne pouvons pas signer ce document.

Il est important que tous soient enregistrés dans les registres de la paroisse. Nous avons besoin d’un certain nombre de familles inscrites pour justifier de l’existence de notre paroisse.

Vous pouvez vous inscrire et demander à recevoir des enveloppes qui vous permettent d’envoyer régulièrement votre offrande pour participer à la vie économique de la paroisse. Vous pouvez vous inscrire et nous dire que vous ne voulez pas recevoir d’enveloppe. Mais le plus important est d’être inscrit.

Sortez de vous-même pour vous inscrire dans la paroisse. Sortez de vous-même pour vous déclarer membre de la communauté paroissiale de Saint Sébastien.

Tous les renseignements que vous nous confiez sont confidentiels. Jamais nous les transmettons à qui que ce soit. Les lettres d’appartenance et de participation à la vie de la communauté seront données  seulement et exclusivement à l’intéressé lui-même. Nous ne partageons pas la liste de nos paroissiens ni avec l’archidiocèse ni avec les autorités.

Enregistrez-vous en ce temps de carême et aidez-nous à motiver ceux et celles qui ne sont pas encore enregistrés pour qu’ils/elles deviennent aussi membres de notre communauté.

Nous voudrions que le dimanche de Pâques toutes les familles qui fréquentent Saint Sébastien puissent dire : « Nous aussi, nous sommes enregistrés dans notre paroisse ».

Sortez de vous-même et devenez membre de la paroisse.

Bonne préparation vers Pâques.

P. Germán le 24 février 2019

Message du P. Germán le 17 février 2019 Ensemble dans la Mission

posted Feb 13, 2019, 11:28 AM by German Sanchez

Message du P. Germán

Ensemble dans la Mission


Avant de parler de la campagne de « Ensemble dans la Mission » de cette année 2019, je voudrais remercier sincèrement toutes les personnes et familles qui ont participé dans la campagne de 2018.

Grâce à votre générosité et à votre engagement, nous avons atteint notre but en 2018. Nous l’avons dépassé de $ 400.96 Cette somme reste pour la paroisse.

Le thème de cette année 2019 est « Notre histoire est espérance ».  La campagne a été lancée le premier week-end du mois de Février. Dans les affiches et la publicité de la campagne notre paroisse est citée. En effet, en 2018 la paroisse a reçu $24.000 et l’école $ 50.000.

En 2019 la paroisse recevra $3.200 par mois d’« Ensemble dans la Mission » et l’école $ 6.600 par mois. Cet argent nous aide à payer les assurances aussi bien dans l’école que dans la paroisse.

Cette année, la paroisse doit participer dans la campagne avec un montant de $ 16.500 Je voudrais que cette somme soit récoltée dans les premiers six mois de l’année pour ne pas faire des deuxièmes collectes pour « Ensemble dans la Mission » tout au long de l’année.

Je compte sur votre générosité et sur votre engagement pour que nous participions massivement en cette campagne pour montrer notre remerciement pour l’aide que la campagne nous a apporté quand nous avons eu besoin.

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas la campagne il est important de savoir que toutes les paroisses de l’archidiocèse sont obligées de participer à ce fond de solidarité. L’argent collecté dans cette campagne sert à subventionner les paroisses et les écoles catholiques qui ont besoin d’aide pour survivre. En général, l’aide est octroyée pendant deux ou trois ans jusqu’à ce que la paroisse ou l’école subventionnée n’ait plus besoin d’aide pour exister.

Combien donner ?

Aucune somme n’est trop petite. Remettez-vous en à l’Esprit Saint pour vous aider à décider de ce qui est raisonnable. Ce qui est important c’est que nous concentrions nos efforts sur ce programme afin d’atteindre notre but.

Comment donner ?

Vous pouvez mettre votre participation dans les enveloppes prévues à cet effet et que vous trouverez devant vous, dans les bancs. Vous pourrez les remettre lors de la deuxième quête du 16/17 février ou dans la collecte des dimanches suivants.

Vous pouvez donner par internet dans le site de la paroisse.

Enfin, vous pouvez aussi emporter une enveloppe chez vous et compléter les détails nécessaires pour faire une promesse de dons mensuels en liquide, par chèque ou carte de crédit. Vous pourrez ensuite envoyer l’enveloppe à la paroisse (11607 Ohio Ave. LA 90025). Assurez-vous d’y inscrire “St. Sebastian Church, West L.A.” et d’y ajouter votre nom et adresse si vous souhaitez un reçu.

Ensemble, nous y arriverons!

Merci de votre participation.

Bonne semaine.

P. Germán L.A.  le 17 février 2019

Message du P. Germán le 10 février 2019 Merci aux musiciens

posted Feb 6, 2019, 10:08 AM by German Sanchez

Message du P. Germán

Merci aux musiciens


Nous avons beaucoup de chance dans notre paroisse avec le nombre et la qualité de musiciens que nous avons.

Je ne vais pas les nommer personnellement parce que je risque d’en oublier et je serai malheureux.

Nous sommes très heureux d’avoir des musiciens qui jouent et qui chantent des mélodies très différentes. Votre diversité est une richesse dans la liturgie.

En premier lieu je voudrais remercier tous ces garçons et filles qui consacrent du temps pour mettre au service du Seigneur et de l’Église (c’est-à-dire de la communauté) le don de la musique que Dieu leur a confié. Merci pour votre générosité, talent et engagement.

Vous êtes en majorité très jeunes et c’est important que dans ce ministère il y ait des jeunes. Votre présence et votre engagement dans la communauté encouragent d’autres jeunes à s’engager eux aussi.

J’apprécie beaucoup la chorale polyglotte. Il est très beau de vous voir ensemble en sachant que vous venez de pays et de continents différents. Vous êtes formidables. Vous arrivez à chanter en Anglais, Français, Espagnol, Latin et Grec…. Bravo. 

Nous vous voyons une heure tous les week-ends devant le micro mais nous ne pouvons pas calculer tout le temps que vous avez consacré avant pour préparer la musique que vous allez jouer. Pendant les fêtes de Noël ou de la Semaine Sainte vous êtes très sollicités par notre paroisse et vous êtes toujours disponibles. Merci. Que le Seigneur vous bénisse.

Nous apprécions le respect que vous avez pour la liturgie. Vous êtes devant la communauté pendant toute la célébration et votre façon de prier et de participer dans la liturgie sont aussi un exemple pour tous.

J’apprécie quand vous participez à la communion ou tout au moins quand vous venez recevoir une bénédiction. Ce geste est important parce qu’il manifeste que vous êtes au Service du Christ, que nous recevons dans l’Eucharistie, et que vous n’êtes pas dans une salle de concert.

Je sais que souvent vous êtes frustrés parce que je vous demande de nous aider à respecter les horaires. Vous aimez tellement la musique que parfois vous voudriez continuer la célébration sans regarder la montre. Je vous comprends et je vous prie de m’en excuser. Je dois faire respecter les horaires pour que toutes les messes commencent à l’heure et pour que les gens sachent que dans notre église les messes dominicales ne durent pas plus d’une heure. Il y a des gens qui partent en courant après la messe pour être à l’heure dans leur lieu de travail.

Dernièrement nous avons accueilli un groupe qui s’est engagé à jouer dans les messes de 7 :30am et de midi le deuxième dimanche de chaque mois. Il s’agit d’un groupe professionnel d’instrumentistes et de voix (La Rondalla) qui rend service bénévolement à l’Église et qui est disponible pour animer vos fêtes. Vous pouvez les contacter au (424 297 6164). Venez prier avec eux dans les messes en espagnol le 2ième dimanche du mois.

Merci encore à tous et si parmi ceux et celles qui lisent ce message il y a des musiciens, n’hésitez pas à prendre contact avec nous. Nous avons encore besoin d’autres musiciens pour continuer à agrandir notre groupe.

Bonne semaine.

P. Germán L.A.  le 10 février 2019

Message du P. Germán L.A. le 3 février 2019 Journée Mondiale des Malades

posted Jan 29, 2019, 6:46 PM by German Sanchez

Message du P. Germán

Journée Mondiale des Malades

 

Depuis le 11 février 1858 date de la première apparition de Marie à Sainte Bernadette, les malades n’ont pas arrêté d’aller prier au pied de la grotte de Lourdes.

En 18 apparitions, Marie, notre mère, a transmis un message d’espérance, d’amour et de paix à tous les hommes et les femmes de bonne volonté. Mais son message est avant tout pour ceux et celles qui souffrent.

Lourdes est un lieu de pèlerinage où des gens du monde entier viennent déposer leur fardeau et chercher consolation auprès de Marie. 

En 1991 Saint Jean Paul II a déclaré le 11 février, journée mondiale des malades.

Je voudrais que nous célébrions cette journée des malades en communauté. Je vous propose la célébration du sacrement des malades le dimanche 10 février dans la messe de 9h en anglais, 10h30 en français et midi en espagnol, pour prier pour tous les malades de notre communauté et pour les malades que nous connaissons.

Lors de ces Eucharisties, nous imposerons les mains et nous marquerons avec l’huile des malades toutes les personnes qui désirent recevoir le sacrement des malades.

Dans notre communauté il y a beaucoup de familles victimes de la maladie. Tous les jours il y a des personnes qui viennent à notre église pour pleurer et pour prier aux pieds de Marie.

Nous connaissons des personnes qui souffrent et nous portons aussi des blessures importantes. Le 10 février sera une journée spéciale pour qu’en communauté nous prions les uns pour les autres et pour ceux et celles qui souffrent autour de nous.

Soyons nombreux pour manifester notre solidarité avec nos frères et sœurs qui portent de lourdes croix.

Soyons nombreux pour remercier le Seigneur pour la santé qu’il nous donne.

Soyons nombreux pour accueillir l’amour maternel de Marie qui vient souvent sur notre terre pour nous rappeler qu’elle intercède toujours pour chacun de nous.

Bonne semaine.

P. Germán L.A. le 3 février 2019 

Message du P. Germán le 27 janvier 2019 SEMAINE NATIONALE DES ECOLES CATHOLIQUES

posted Jan 25, 2019, 5:44 PM by German Sanchez

Message du P. Germán

SEMAINE NATIONALE DES ECOLES CATHOLIQUES

Du 26 janvier au 1er février nous allons célébrer aux USA la semaine nationale des écoles catholiques.

En 2016, les évêques des deux archidiocèses et dix diocèses de la Californie ont écrit un document sur les écoles catholiques.

Dans ce document ils s’engagent unanimement à soutenir toutes les écoles catholiques de la Californie. Ils définissent la mission des écoles catholiques et se félicitent pour le bon travail que ces écoles ont réalisé et continuent à réaliser dans ce pays.

Plus de 200.000 enfants et jeunes profitent de l’enseignement des écoles catholiques en Californie. Dans les écoles catholiques, les enfants et les jeunes apprennent à utiliser les trois langages que tout adulte doit connaître : le langage du cerveau (pour apprendre), le langage du cœur (pour aimer) et le langage des mains (pour partager). Dans les écoles catholiques nous formons des adultes aptes à occuper des places importantes dans les affaires, l’industrie, les sciences, les arts, l’éducation, la médecine, le gouvernement, la justice et la formation. Nous préparons des hommes et des femmes qui vont travailler pour le bien commun de la société et de l’Église.

Les évêques invitent les prêtres, les paroisses et tous les baptisés à s’engager dans le développement et le soutien des écoles catholiques. Tous les enfants des familles catholiques ou pas devraient pouvoir bénéficier de l’enseignement catholique qui est spécialisé dans la formation intégrale des personnes.

Dans notre paroisse nous sommes très engagés dans le support et le développement de notre école.

Nous voudrions que tous les enfants de notre communauté puissent profiter de tous les avantages que notre école propose. Nous sommes la seule école catholique bilingue (Espagnol/Anglais) de l’Ouest de Los Angeles. Beaucoup d’élèves qui sont passés par notre école sont aujourd’hui dans les meilleures collèges et universités du pays. L’école Saint Sébastien est une des meilleures écoles de Los Angeles.

Pendant la semaine nationale des écoles catholiques nous allons réaliser différentes activités pour que toutes les familles puissent mieux nous connaître et pour que beaucoup de nouveaux élèves viennent s’inscrire pour l’année prochaine.

Le dimanche 27 janvier, l’école participera à la messe de midi. Les enfants feront les lectures et s’occuperont de la procession d’offrandes. Les professeurs et les parents des élèves seront avec nous. L’école ouvrira ses portes de 13h à 14h pour que tous les paroissiens puissent la visiter et pour que de nouvelles familles viennent inscrire leurs enfants.

Ce week-end nous aurons une deuxième collecte dans toutes les messes pour manifester le soutien et l’engagement de la paroisse dans la vie de l’école.

Le lundi les enfants feront diffèrents travaux de bénévolat. Ils vont faire des sandwichs pour les personnes défavorisées que nous nourrissons dans la paroisse tous les jours à midi. Ils vont aller chanter dans une des maisons de retraites de notre quartier.  Le mardi sera la journée consacrée aux vocations. Nous parlerons des différentes vocations. Des professionnels dans différents domaines viendront parler aux élèves de leur métier. Le mercredi nous remercierons les professeurs et toutes les personnes qui travaillent dans l’école. Le jeudi nous célèbrerons les pays représentés à l’école et nous aurons un déjeuner tiré du sac avec des plats originaires de différents pays. Le vendredi toute l’école participera à « Loyola Marymount University » à une rencontre de toutes les écoles catholiques bilingues de l’archidiocèse.

Tous les catholiques doivent se sentir responsables du bien-être de l’école catholique de leur paroisse. L’école est un instrument précieux dans l’évangélisation. Le succès de notre école aura de bonnes répercutions sur la paroisse, sur l’Église et sur la société.

Bonne semaine.

P Germán le 27 janvier 2019

Message du P. Germán le 20 janvier 2019 JMJ IN PANAMA 2019

posted Jan 16, 2019, 10:06 AM by German Sanchez

Message du P. Germán

JMJ IN PANAMA 2019

Du 22 au 27 janvier 2019 auront lieu à Panama les Journées Mondiales de la Jeunesse avec la présence du Pape François.

Le 23 mars 1986, dimanche des Rameaux de cette année, a eu lieu à Rome la 1ere Journée Mondiale de la Jeunesse, convoquée par le Pape Jean-Paul II.

Depuis cette date, la Journée Mondiale de la Jeunesse est célébrée dans tous les diocèses catholiques du monde le dimanche des Rameaux. Tous les trois ans il y a une rencontre internationale pour célébrer les JMJ dans une capitale du monde.

Cette rencontre est le plus grand rassemblement de l’Eglise Catholique.

Voici l’histoire des JMJ avec le thème de chaque année et le Pape qui les a présidées.

Jean Paul II

1987 à Buenos Aires (Argentine) avec 1 million de jeunes : « Nous avons connu l’amour de Dieu et nous avons cru en lui » 1Jn 4,16

1989  à Saint Jacques de Compostelle (Espagne) avec 500.000 jeunes : « Je suis le chemin, la Vérité et la Vie » Jn 14,6

1991 à Czestochowa (Pologne) avec 1,2 millions de jeunes : « Vous avez reçu un esprit d’enfants adoptifs » Rom 8,15

1993 à Denver (USA) avec 700.000 jeunes : « Je suis venu vous donner la vie en abondance » Jn 10,10

1995 Manille (Philippines) avec 7 millions de participants : « De même que comme le Père m’a envoyé, à mon tour je vous envoie » Jn 20,21.

1997 à Paris (France) avec 1,2 millions de jeunes : «Maître, où demeures-tu ? Venez et vous verrez » Jn1,38-39.

2000 en Rome (Italie) avec 2, millions de jeunes : « Le Verbe s’est fait chair et Il a habité parmi nous » Jn 1,14

2002 à Toronto (Canada) avec   800.000 jeunes : « Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde » Mt 5,13-14. Cette rencontre internationale a été la dernière avec le Pape Jean Paul II.

Benoît XVI.

2005 Cologne (Allemagne) avec 1,1 million de jeunes de 200 pays : « Nous sommes venus l’adorer » Mt 2,2.

2008 Sidney (Australie) avec 1 million de jeunes : « Vous recevrez la force de l’Esprit Saint qui viendra sur vous et vous serez mes témoins » Act. 1,8.

2011 Madrid (Espagne) avec : 2 millions de jeunes : « Enracinés et fondés dans le Christ vous êtes fermes dans la foi » Col 2,7.

2013 Rio de Janeiro (Brasil) avec 3,7 millions de jeunes : « Allez donc : de toutes les nations faites des disciples » Mt 28,19. Ces furent les premières JMJ du Pape Francois.

2016 Cracovie (Pologne) avec 3,5 millions de jeunes : « Bienheureux les miséricordieux, il leur sera fait miséricorde » Mt 5,7.

Panamá se prépare pour accueillir des jeunes du monde entier même si la date ne convient pas car beaucoup de jeunes ne sont pas en vacances au mois de janvier. Le thème choisi pour ces journées est : « Je suis la servante du Seigneur. Que tout se passe pour moi comme tu l’as dit » Lc 1,38.

Les jeunes de Panama « désirent montrer au monde le visage jeune d’une Église qui sort pour se battre pour annoncer la joie de l’Evangile à ceux et celles qui sont loin, aux exclus et à ceux et celles qui sont dans les périphéries existentielles et géographiques » selon le site internet créé par l’Église de Panama.

C’est la première fois que ce pays accueille un évènement aussi grand et ils sont en train de se préparer pour que tout se passe dans la joie et la fraternité.

Les catholiques attendent beaucoup de ces Journées Mondiales de la Jeunesse parce qu’ils savent qu’avec elles il y aura un renouveau dans l’Église qui affronte de graves problèmes en ce moment et elles apporteront beaucoup d’espérance au monde d’aujourd’hui qui a peur de l’avenir.  

Prions pour que les participants et le monde entier écoutent la voix du Pape François pendant ces JMJ au Panama. Prions pour que la joie, la confiance et la fraternité que les jeunes vont partager à Panama soient une invitation pour les jeunes du monde entier à partager ces valeurs.

Prions pour que les JMJ de Panama apportent au monde entier la Bonne Nouvelle de Jésus qui est Justice et Paix et Allégresse.

Bonne Année 2019.

Bonne semaine.

P. Germán L.A. le 20 janvier 2019

1-10 of 535

Comments